• jeu. Sep 29th, 2022

Lancement des activités du PRODECI

ByAdministrateur

Sep 2, 2021

NGOZI, 31 août (ABP) – Le ministre de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique, M. Gervais Ndirakobuca, a lancé mardi le 31 août, en province Ngozi (nord du Burundi), les activités du Projet de développement communautaire intégré (PRODECI), a constaté l’ABP sur place.

Le ministre Ndirakobuca a, à cette occasion, fait savoir que le Burundi est un pays d’une hospitalité légendaire envers les étrangers en général et les réfugiés en particulier. Plus de 67.000 réfugiés, dont 45.000 se trouvent dans les camps des réfugiés et 32.000 dans les villes, sont recensés au Burundi. Mais l’accueil des réfugiés s’accompagne des effets néfastes pour le pays et les communautés d’accueil. Pour atténuer ces effets, le gouvernement du Burundi veut renforcer l’inclusion sociale entre les réfugiés et les communautés hôtes, a signifié M. Ndirakobuca, précisant que c’est dans ce cadre que le PRODECI est né. C’est un projet qui vise à améliorer l’accès aux services de base et les opportunités dans les zones ciblées.

Le projet compte faire des activités liées aux subventions pour le développement des communes qui abritent les réfugiés ou subissent le poids des réfugiés. Pour renforcer la cohésion entre les réfugiés et les populations hôtes, il est prévu des moyens de subsistance, de sécurité alimentaire et de nutrition. Il est aussi prévu des activités qui permettront de promouvoir la paix et la sécurité entre les deux communautés. Le projet devra aussi investir dans l’énergie, l’eau potable, les routes, les entrepôts de stockage, l’augmentation de la production, les activités génératrices de revenus et l’appui au changement de mentalités.

La représentante de la Banque mondiale qui a financé le projet à hauteur de 60 millions de dollars a réitéré l’engagement de son institution à accompagner le gouvernement du Burundi pour un Burundi innovant et ambitieux pour le développement durable.

Ce projet de 5 ans s’étendra sur 20 communes des provinces Ngozi, Muyinga, Cankuzo et Ruyigi. Ce sont les communes qui abritent les camps des réfugiés de Musasa, Kinama, Kavumu, Bwagiriza et Nyenkanda, et les communes des alentours qui subissent le poids de ces réfugiés.

Le ministre Ndirakobuca a souhaité l’extension, dans l’avenir, des activités du PRODECI pour aussi servir les provinces qui constituent des points d’entrée des réfugiés.

L’atelier a connu la présence des gouverneurs de Ngozi, Muyinga, Ruyigi, Cankuzo et les administrateurs et présidents des conseils communaux des communes d’intervention du projet. Il s’agit des communes Kiremba, Nyamurenza, Mwumba, Tangara en province Ngozi ; Butihinda, Gasorwe, Gashoho, Muyinga, Mwakiro et Giteranyi en province Muyinga. C’est aussi Cankuzo, Mishiha, Cendajuru et Gisagara en province Cankuzo ; et enfin les communes Butaganzwa, Gisuru, Ruyigi, Bweru, Butezi et Kinyinya en province Ruyigi.