• lun. Juil 4th, 2022

Le programme PAEEJ prêt à accompagner 3.000 micro-projets des jeunes entrepreneurs de tout le pays

ByAdministrateur

Sep 23, 2021

BUJUMBURA, 21 sept (ABP) – Le programme d’autonomisation économique et d’emplois des jeunes (PAEEJ) a pour mission de réduire le taux de chômage par la création de l’emploi des jeunes, a appris l’ABP de Mme Alida Niyongabo, chargée du renforcement des capacités dans ledit programme, lors d’une interview.

Selon Mme Niyongabo, PAEEJ est un programme qui vient répondre aux besoins des jeunes sur la ppproblématique du chômage. Ce programme a trois départements, à savoir le département renforcement des capacités, l’entrepreneuriat des jeunes et l’insertion socio-professionnelle.

Pour le renforcement des capacités, PAEEJ incite les jeunes à entreprendre, changer de mentalités en démarrant leurs propres activités ou leurs business pour pouvoir gagner de l’argent et améliorer le développement du pays, au lieu d’attendre des emplois en provenance des institutions étatiques qui ne peuvent plus suffire à tous les jeunes chômeurs.

Mme Niyongabo a précisé qu’il est prévu des formations sur l’élaboration des projets et leur gestion, ainsi que d’autres sur les domaines d’intervention. Elle a donné l’exemple d’un jeune éleveur qui bénéficiera d’une formation sur un élevage moderne et l’appui des vétérinaires qui seront aux environs. Il en est de même pour les jeunes agriculteurs qui seront formés sur l’agriculture moderne pour pouvoir améliorer l’agriculture burundaise.

Dans le département entrepreneuriat des jeunes, PAEEJ va financer 3.000 micro-projets, c’est-à-dire un micro projet par colline de recensement. Les administratifs provinciaux vont proposer au PAEEJ une plante à cultiver ou un animal à élever, et ce sera la province de référence de cet animal ou de cette plante.

Pour les jeunes qui ont des idées porteuses de promesses en termes de croissance, d’emploi des jeunes, de réalisation et d’adéquation avec le PND Burundi 2018-2027 et les ODDs mais qui n’ont pas encore de capitaux pour commencer, le PAEEJ va les appuyer et les accompagner en leur donnant des kits ou un financement pour commencer. Il va les accompagner et récupérer après l’argent donné, et laisser l’entreprise à ces jeunes.

Pour la catégorie des jeunes qui ont déjà commencé à entreprendre, le PAEEJ leur octroiera des crédits à travers des banques en partenariat avec lui pour élargir leur espace de travail. S’agissant du département qui concerne l’insertion socio-professionnelle, le PAEEJ va faire des partenariats avec des institutions publiques ou privées. Les jeunes vont ainsi bénéficier d’un stage de 6 mois à une année, après lequel certains d’entre eux seront embauchés dans ces institutions ou entreprises. Quant à ceux qui n’auront pas la chance d’avoir de l’emploi après le stage, ils auront des certificats pour pouvoir postuler ailleurs ou bien avoir des kits pour débuter leur propre projet.

Il est à signaler que le PAEEJ a été créé par le président de la République du Burundi, M. Evariste Ndayishimiye, le 7 avril 2021.