• mer. Déc 1st, 2021

Introduction de la vaccination dans le plan national actualisé de riposte contre la Covid-19 d’octobre 2021 à mars 2022

ByAdministrateur

Oct 11, 2021

BUJUMBURA, 8 oct (ABP) – Le Burundi à travers le ministère de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida en collaboration avec les partenaires techniques et financiers ont procédé, vendredi 8 octobre 2021, à la validation du plan national actualisé de riposte contre la Covid-19 d’octobre 2021 à mars 2022. Cela a été une occasion pour le ministre de la Santé publique Dr Thaddée Ndikumana et le représentant de l’OMS au Burundi, de signer ce nouveau plan de riposte.

 

Pour le ministre Thaddée Ndikumana, ce plan de riposte élaboré conjointement avec les partenaires et les cadres du ministère de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida et validé par le comité national de prévention et de riposte contre la Covid-19 mis en place par le chef de l’Etat burundais, inclue la vaccination pour les Burundais qui le désirent.

Il se dit confiant qu’avec ce nouveau volet, le dépistage pour tout le monde, le respect des mesures barrières, on pourra arriver à un bien-être de la population burundaise.

Selon le représentant de l’OMS au Burundi, Dr Xavier Crespin, le Burundi fait face depuis le mois de juillet 2021 à un accroissement journalier du nombre de nouveaux cas de Covid-19. Cette évolution épidémiologique place le pays parmi les 13 pays du continent africain en situation de résurgence de la Covid-19. Cette flambée d’épidémie caractérisée par une transmission communautaire est due à la circulation active de la variante « delta » responsable de la troisième vague de la Covid-19 dans le monde, comme l’ont prouvé les résultats faits dans un hôpital de référence de l’Ouganda.

Face à cette nouvelle situation épidémiologique, il est apparu indispensable pour le ministère de la Santé publique avec l’appui de ses partenaires d’adapter les stratégies de réponse à la maladie à coronavirus dans le pays avec l’élaboration de ce nouveau plan national de riposte avec l’appui de l’ensemble des partenaires techniques et financiers du ministère.

Il a souligné que la réponse vaccinale contre la covid-19, en plus des mesures de prévention déjà prises et déjà mises en œuvre par le gouvernement, représente une des interventions de la santé publique qui est déployée dans tous les pays du monde pour contrôler cette pandémie et réduire son impact sanitaire.