• mar. Sep 27th, 2022

Le chef de l’Etat a animé une séance de moralisation en province Kirundo

ByAdministrateur

Oct 11, 2021

KIRUNDO, 8 oct (ABP) – Le chef de l’Etat burundais, Evariste Ndayishimiye a animé jeudi le 7 octobre 2021, au chef-lieu de la commune Vumbi en province Kirundo (nord du Burundi) une séance de moralisation à l’endroit de la population, des administratifs et des leaders religieux, a constaté l’ABP sur place.

Le président de la République s’est focalisé sur les divisions ethniques dans le pays et a montré que, de par le passé, il y a eu des divisions causées par la colonisation et les Burundais avaient commencé de réfléchir en terme d’ethnies au lieu de la nationalité.

                                                                                   vue partielle des participants à la séance de moralisation

Le chef de l’Etat a indiqué que le Burundi est un pays bien défini, qu’on ne devrait pas connaître ces divisions car, les Burundais parlent la même langue et ont la même culture, contrairement à d’autres pays qui comptent plusieurs ethnies et langues.

Il a demandé aux autorités administratives d’honorer leurs engagements et de bien servir la population. Le chef collinaire doit être toujours au courant de la situation de chaque ménage, l’apporter secours en cas de besoin, et éviter d’ignorer les doléances de la population, a souligné le chef de l’Etat.

Il a aussi exhorté la population de Kirundo de ne plus croiser les bras, plutôt de travailler courageusement pour développer le pays, tout en précisant qu’une personne sans handicap ne devrait pas dire qu’il est pauvre, car elle constitue elle-même une richesse.

Le président Ndayishimiye a demandé aux leaders religieux de rappeler à leurs croyants que l’adultère est un péché, alors que cela se manifeste beaucoup dans la société. Il a mis en garde les chefs de services qui pratiquent cet acte ignoble, que des mesures sévères sont prévues.

Le président de la République a, par ailleurs, félicité le gouverneur de la province Kirundo, M. Albert Hatungimana qui a pu mobiliser la population pour freiner dans un bref délai la recrudescence de la COVID-19 qui s’est observée au cours des mois de juillet et août et a souhaité que cette autorité provinciale visite d’autres provinces pour leur partager les stratégies qui ont été investies.

Le chef de l’Etat a répondu à quelques questions de la population, et il s’est fait remarquer qu’il y a encore des problèmes au niveau de la justice, tout en espérant que les choses vont changer.

Le gouverneur de Kirundo a fait savoir que quelques fois sa province connaît le déficit hydrique causant la famine. Pour faire face à ce défi, le ministère en charge de l’agriculture a mis en place la politique d’irrigation collinaire. Il a cité pour l’exemple un projet en cours d’exécution en commune Busoni où on va irriguer environ 600 hectares. Il a aussi promis que l’administration provinciale a l’objectif de transformer la province Kirundo en capitale touristique.