• ven. Oct 7th, 2022

Le chef de l’Etat appelle les autorités administratives, les responsables des corps de Sécurité, de Défense et de Justice à s’impliquer dans l’amélioration de la sécurité

ByAdministrateur

Oct 11, 2021

GITEGA, 7 oct (ABP) – Le président de la République du Burundi, M. Evariste Ndayishimiye demande à tous les gouverneurs des provinces, aux responsables des corps de Sécurité, des forces de Défense nationale et ceux de la Justice à tout mettre en œuvre pour améliorer la sécurité à la satisfaction de la population.

Il a lancé cet appel lors d’une réunion qu’il a tenue, mercredi le 6 octobre 2021, à l’intention de ces responsables de la quadrilogie en commune Mutaho située au nord de la province Gitega pour analyser l’état de la situation sécuritaire prévalant dans le pays depuis le mois de juillet dernier jusqu’à ce jour.

                                                                                                                            Vue partielle des participants à la réunion

Ont pris part à cette réunion, quelques membres du gouvernement à savoir le ministre de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique, M. Gervais Ndirakobuca, le ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, M. Tribert Mutabazi et le ministre de la Justice, Mme Jeanine Nibizi.

Le chef de l’Etat a convié ces responsables à renforcer la collaboration pour combattre le terrorisme et toute tentative de déstabilisation de la paix, a indiqué le porte-parole adjoint du président de la République du Burundi, M. Alain Diomède Nzeyimana lors d’un point de presse fait après cette rencontre tenue à huis clos.

Le président Ndayishimiye a, en outre, invité ces responsables à s’impliquer pour diminue les accidents de roulage.

Il a également demandé ces responsables de tout mettre en œuvre pour renforcer l’encadrement des jeunes sur le leadership pour les préparer à être des futurs responsables dignes de ce nom.

Le président de la République a aussi convié les responsables de la quadrilogie à renforcer la collaboration pour réduire des conflits fonciers qui augmentent en nombre, causant même des crimes. Il a déploré le gonflement des conflits fonciers estimés à plus de 80% des dossiers de justice.

Le président Ndayishimiye a ainsi recommandé des réformes au niveau de la justice afin qu’il y ait un nouveau commencement visant la satisfaction de la population.