• jeu. Août 11th, 2022

Une justice qui relâche les violeurs et les assassins n’en est pas une, selon le gouverneur de province

ByAdministrateur

Oct 7, 2021

KARUSI, 6 oct (ABP) – Le gouverneur de la province Karusi, Mme Calinie Mbarushimana, a demandé mardi le 5 octobre 2021, lors de la réunion mensuelle ordinaire de sécurité, la vigilance tant diurne que nocturne pour appréhender les infiltrés mal intentionnés qui peuvent causer de l’insécurité dans la province puisque le vol à main armée qui a eu lieu en commune Gihogazi il y a trois semaines, a témoigné de l’existence des malfaiteurs porteurs d’armes à feu.

Au cours du mois écoulé, un cas de meurtre par balles a été relevé en commune Gitaramuka, un cas de vol à main armée a eu lieu en commune Gihogazi, quatre cas d’infanticide ont été constatés en commune Bugenyuzi tandis que dans les autres communes on a signalé des cas de viol sur les mineurs, et des cas de vol des récoltes sur pieds et des cas de conflits fonciers pouvant conduire aux meurtres ont été sujets de discussion lors de la réunion.

Mme Mbarushimana s’est inquiété d’un phénomène nouveau des vendeurs ambulants d’habits et des ustensiles de cuisine. Ceux-ci peuvent se déguiser en inconnus criminels, a-t-elle fait remarquer. Elle a déploré la libération en une fraction de seconde, des criminels appréhendés et auteurs des péchés graves et a accusé le personnel concerné. Une justice qui relâche les violeurs et les assassins n’en est pas une, a-t-elle dénoncé avec regret.

L’augmentation des effectifs au niveau du corps de police, la vigilance tant diurne que nocturne des comités mixtes de sécurité, le contrôle régulier des registres des visiteurs dans les ménages et dans les maisons de passage est une recommandation sortie de la réunion. Il a été signalé un cas très positif : après la campagne de sensibilisation qui a duré une semaine, sur le retour à l’école des élèves qui l’ont abandonnée depuis l’année dernière, on a connu de très bons résultats où un effectif global de 1820 enfants vient de reprendre le chemin de l’école.