• mer. Déc 1st, 2021

Pose de la première pierre pour la construction du centre national de prise en charge des cas positifs de la Covid-19

ByAdministrateur

Oct 24, 2021

CANKUZO, 20 oct (ABP) – Le ministre de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique, M. Gervais Ndirakobuca, a posé mardi le 19 octobre, en commune Kigamba de la province Cankuzo (est du Burundi), la première pierre pour la construction du centre national de prise en charge des cas positifs de la Covid-19, a constaté l’ABP sur place.

Le ministre Ndirakobuca a indiqué que le délai d’exécution des travaux est imparti en deux temps, soit 4 mois, à partir du même mardi, pour la construction de sept bâtiments qui vont accueillir les suspects de la Covid-19. Ils serviront aussi pour le dépistage et le traitement des cas positifs, ainsi qu’une chambre servant de morgue. L’autre partie sera réservée à la destruction des médicaments périmés.

Le ministre Ndirakobuca a félicité la province Cankuzo pour l’étape déjà franchie dans la lutte contre le Coronavirus. D’après le gouverneur de cette province, M. Boniface Banyiyezako, les cas positifs de cette maladie ont diminué, passant de 100 à 4 aujourd’hui.

Le ministre Ndirakobuca a présenté ses remerciements à la représentation du HCR au Burundi pour son étroite collaboration, notamment pour son accompagnement financier dans la lutte contre cette maladie de Covid-19.

Selon le ministre en charge de l’Intérieur, les vaccins du Coronavirus sont déjà arrivés au pays mais, a-t-il précisé, la vaccination reste volontaire.

“Le moyen de protection le plus efficace est d’observer les mesures de protection contre de cette maladie en suivant les conseils donnés par le ministre ayant la Santé publique dans ses attributions”, a-t-il souligné, appelant la population à observer la consigne du président de la République “Ndakira, sinandura kandi sinanduza Covid-19”.

Le ministre Ndirakobuca a interpellé l’administration et la population de la province Cankuzo et ses environs à veiller au bon déroulement des activités de construction dudit centre. Il les a invités à pointer du doigt toute personne qui tentera de compromettre le développement du pays car, a-t-il martelé, cela se fait pour leur propre intérêt. Il a, par ailleurs, remercié les intervenants dans le développement du pays, surtout le PNUD, dans le programme de construction des villages modernes de la population des provinces Kirundo, Ruyigi et Cankuzo.

Les travaux de ce centre, exécutés par le COPED sur une superficie de 3 hectares, sont estimés à 1.500.000 dollars américains, signale-t-on.