• dim. Nov 28th, 2021

Commémoration du 28ème anniversaire de l’assassinat du héros de la démocratie

ByAdministrateur

Oct 25, 2021

BUJUMBURA, 22 oct (ABP) – Le Burundi a commémoré jeudi le 21 octobre dans les provinces du pays, le 28ème anniversaire de l’assassinat du héros national de la démocratie, le président Melchior Ndadaye.

En province Muramvya (centre-ouest), les cérémonies marquant  cette journéé se sont déroulés au chef-lieu de la commune Mbuye où une messe en mémoire du président melchior Ndadaye, ses proches collaborateurs et beaucoup d’autres personnes qui ont été, par après, assassinées,  a été célébrée à la paroisse Saint Pierre Claver de Kivoga. Le curé de la paroisse Mbuye, Abbé Clément Niyonkuru a, dans sa prêche,  appelé les fidèles à  l’amour et la réconciliation entre prochains.

Elles se sont poursuivies au monument de l’unité érigé au  chef-lieu de la commune  Mbuye où des gerbes de fleurs ont été déposées par les représentants de l’administration provinciale et communale, du conseil communal ainsi que ceux des partis politiques tels que le CNDD-FDD-FDD, le Sahwanya FRODEBU, l’UPRONA et l’APDR.

                                                                 Le gouverneur de province accompagné de son épouse déposant une gerbe de fleurs

Le gouverneur de Muramvya, Diomède Nzambimana a rappelé,  qu’en vérité,  une étape a été franchie depuis 1993 en matière de la démocratie car les dirigeants, depuis l’institution de la présidence de la République jusqu’à  l’administration collinaire,  sont élus par le peuple. Il a, par ailleurs, déploré le fait qu’il yait encore des perturbateurs de la paix et de la sécurité, cas des récentes perturbations de la quiétude provinciale.

Le gouverneur Nzambimana a recommandé à la population de redoubler d’efforts pour sauvegarder la paix et la sécurité en vue de permettre aux  élus  d’accomplir leurs devoirs envers leur électorat. Il a fait savoir que les responsables à tout les niveaux sont appelés à la franche collaboration avec les comités mixtes de sécurité. Il a appelé la population à soutenir les activités de la Commission Vérité Réconciliation (CVR ) en vue de l’encourager dans son objectif d’aboutir à la vérité et la réconciliation nationale.

En province Bururi, les cérémonies ont débuté par une eucaristie cérébrabrée à la cathédrale Reine Marie de Bururi puis a suivi le dépôt des gerbes de fleurs au monument de l’indépendance en commençant  par l’administration, les partis politiques comme le CNDD FDD, l’UPRONA, Sahwanya FRODEBU, FNL, APDR et l’association”abacikacumu de 1972″. Les festivités ont été présidées par le gouverneur de la province  Bururi, Léonidas Bandenzamaso

En province Cibitoke, une prière œcuménique a débuté les cérémonies, et au total huit gerbes de fleurs ont été déposées, avant d’écouter le discours du jour. Les gerbes de fleurs déposées sont de l’administration, des cinq partis politiques à savoir CNDD-FDD ; FRODEBU, UPRONA, APDR, CODEBU, et les forums de femmes et celui des jeunes étaient alignés après lesdites formations politiques.

Le discours du héros de la démocratie et fondateur du parti Sahwanya FRODEBU, prononcé par ce dernier après la victoire de son parti, a pris la grande partie du temps et l’attention des participants jeunes comme adultes. Ils l’ont suivi visiblement avec beaucoup d’attention et d’intérêt, a-t-on constaté sur place.

En province Rutana, les cérémonies ont commencé par une messe en sa mémoire, célébrée en la cathédrale Saint Joseph par l’évêque du Diocèse Rutana, Mgr. Bonaventure Nahimana.

Dans son homélie l’évêque a indiqué que la population devrait être marquée par le pardon et la réconciliation.

Faisant remarquer que le président Ndadaye avait un sens poussé de patriotisme, l’évêque a demandé à tous ceux qui étaient présents de prendre l’exemple sur cet illustre disparu et de veiller au respect des droits de tout un chacun, indépendamment des appartenances politiques, religieuses et autres. Ensuite, les participants à cette fête ont effectué une marche procession qui les a conduits à Birongozi où est érigé le monument de l’unité nationale et où les représentants des différentes confessions religieuses ont présenté une prière avant le dépôt des gerbes de fleurs en mémoire du président Melchior Ndadaye. Les gerbes de fleurs déposées sont de l’administration, des forces de défense et de sécurité, de quatre partis politiques agrées et actifs dans la province à savoir le CNDD-FDD, le Sahwanya-FRODEBU, parti duquel était issu le président Melchior Ndadaye, l’UPRONA et le PIEBU. Les participants à cette journée ont alors suivi le discours prononcé par le président Melchior Ndadaye au lendemain de la victoire de son parti aux élections présidentielles de 1993 qui l’ont porté à la magistrature suprême de la nation.

En province Makamba, les cérémonies ont commencé par une messe en sa mémoire à la paroisse catholique Saint Pierre Claver de Makamba. Elles se sont poursuivies par le dépôt des gerbes de fleurs au monument de l’unité par l’administration provinciale, communale, les représentants des forces de défense et de sécurité, le bureau provincial de l’Ombudsman, les confessions religieuses ainsi que les partis politiques à savoir CNDD-FDD, Sahwanya FRODEBU, l’UPRONA, APDR, FRODEBU Iragi rya Ndadaye, CNDD, Kaze FDD et RANAC. Après les participants ont suivi le discours prononcé par le président Melchior Ndadaye après sa victoire aux élections de juin 1993.

Le gouverneur de la province Makamba, Mme Françoise Ngozirazana a interpellé la jeunesse et les femmes de s’associer en coopératives pour acquérir des crédits de la part des banques leur dédiées. Elle a demandé à la population en général de s’atteler aux travaux d’intérêt général et d’autofinancement. Pour réussir l’autofinancement le secteur de la justice devra tout faire pour diminuer les fils de la population qui font la queue devant les tribunaux en quête de la justice. Elle a enfin rappelé aux motards de respecter la décision prise en vue de diminuer les accidents.

En province Bujumbura, les cérémonies du jour se sont déroulées à Ruyaga au chef-lieu de la commune Kanyosha. Une messe a été dite à la succursale de Ruyaga en la mémoire des illustres disparus.

Le curé de la paroisse Buhonga, Abbé Maurice Ciza a appelé les chrétiens à couper court avec les mauvaises pratiques, la haine,  et à changer comme Jésus Christ a introduit l’esprit de feu et a tenu à être baptisé pour changer. « Vous devez changer car notre vocation est de faire du bien en manifestant l’amour de Dieu envers autrui », a-t-il ranchéri. Les cérémonies se sont poursuivies au monument du président Melchior Ndadaye où des gerbes de fleurs ont été déposées par le gouverneur de cette province avec son épouse, l’administrateur de la commune Kanyosha, le parti CNDD-FDD au niveau provincial et communal pour Kanyosha, le parti Sahwanya FRODEBU, l’UPRONA, le parti CODEBU et le CNL.

Les participants ont écouté le discours que le président Ndadaye a prononcé après la victoire de son parti aux élections présidentielles et législatives de juin 1993 et le discours de circonstance a été prononcé par le gouverneur Désiré Nsengiyumva. Il a en effet rappelé que c’est une occasion de méditer sur ce qui s’est passé pour que ça ne reprenne plus, appelant la population de cette province qui n’ignore pas les méfaits de la guerre, à ne pas céder aux sollicitations des malfaiteurs. Il a regretté qu’il y ait encore des gens qui ne veulent pas adhérer aux coopératives alors que le gouvernement vient d’injecter encore une fois 10 millions les exhortant à adhérer sans tarder.

En province Kayanza (nord), les cérémonies ont débuté par une messe en sa mémoire célébrée à la paroisse Christ Roi. Dans son homélie, Abbé Lin Ndayiragije a qualifié feu président Melchior Ndadaye comme étant un martyr qui a versé le sang pour l’intérêt et le bien-être de tout le peuple burundais. Il a demandé aux burundais de mettre en œuvre l’héritage légué par ce héros de la démocratie.

Après la messe, les cérémonies se sont poursuivies au monument du héros de la démocratie érigé en face du guichet unique provincial de Kayanza où ont été déposées des gerbes de fleurs parmi lesquelles figurent celles déposées par l’administration tant provinciale que communale de Kayanza, celles déposées respectivement par les forces de l’ordre et les représentants de l’appareil judiciaire à Kayanza ainsi que celles déposées respectivement par les formations politiques CNDD-FDD, Sahwanya FRODEBU, UPRONA et CNL. Dans son discours de circonstance, le gouverneur de Kayanza a signalé qu’il faut lutter contre la faim et la pauvreté, d’où il a appelé la population de Kayanza à redoubler d’efforts pour continuer à accroître le rendement. Par la même occasion, il a averti qu’il ne tolérera jamais quiconque osera violer les droits des autres sur fond de ses responsabilités ou autres prétextes.

En province Ngozi, les cérémonies ont commencé par une messe célébrée dans la cathédrale Coeur Immaculée Conception de Ngozi. Elles se sont poursuivies par le dépôt de sept gerbes de fleurs au monument des héros nationaux situé devant les bureaux de la commune Ngozi. En tête le gouverneur de la province, suivi de l’administrateur de la commune de Ngozi, ensuite le tour des partis dont le CNDD-FDD, l’UPRONA, Sahwanya FRODEBU, FRODEBU Iragi rya Ndadaye et le CNL. Les participants ont ensuite écouté le discours prononcé par le président Melchior Ndadaye après la victoire de son parti aux élections de 1993. Le gouverneur de Ngozi, Epipode Baranyikwa a fait savoir que malgré l’assassinat du président Melchior Ndadaye, ses idéaux ne sont pas disparus pour autant. Les Burundais ont lutté et restauré cette démocratie. Aujourd’hui, ils élisent librement leurs dirigeants et participent à la gestion démocratique du pays.