• mer. Déc 1st, 2021

Le premier ministre présente le bilan des réalisions du programme du gouvernement au parlement

ByAdministrateur

Oct 25, 2021

BUJUMBURA, 21 oct (ABP) – Le premier ministre, Alain Guillaume Bunyoni a déclaré, mercredi le 20 octobre à l’hémicycle de Kigobe, devant les deux chambres réunies du parlement, que le bilan des réalisations du programme du gouvernement pour le deuxième semestre, exercice 2020-2021 est de 88% avec une amélioration des performances de 7% par rapport au 1er semestre. Le taux de réalisation des 15 ministères de son gouvernement, varie entre 79 et 97 %, a-t-il souligné en disant qu’il en était satisfait.

                                                                                   Vue partielle des parlementaires

Au ministère de l’Intérieur, de la Sécurité publique et du Développement communautaire, beaucoup de réfugiés burundais ont été rapatriés et réintégrés socio économiquement. Par ailleurs, environ 35 bandes de criminels ont été démantelées à travers les opérations conjointes de préventions de la criminalité mais aussi à travers des opérations de fouilles perquisitions.

Au ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants certaines formations de performances à tous les niveaux ont été dispensées.

Du coté infrastructure, le premier ministre a mentionné en l’occurrence la réhabilitation des bâtiments du domaine militaire, la construction des nouveaux, et des clôtures.

Evoquant les réalisations du ministère de la justice, M. Bunyoni a fait savoir qu’environ 180 mineurs en conflit avec la loi ont été transférés dans des centres de rééducation civiques au moment où environ 5000 détenus ont été libérés des différentes prisons. Au ministère de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida, 37 hôpitaux communaux ont été érigés. Les campagnes de riposte contre la Covid-19 ont été menées dans toute l’étendue du pays, a-t-il martelé. Au ministère de l’Education nationale et de la Recherche scientifique, des enseignants ont été recrutés, des livres ont été distribués sur différents établissements scolaires à travers tout le pays. Parlant des défis, le premier ministre a mentionné principalement le manque des moyens financiers mais aussi et surtout les conséquences de la Covid-19.

Certains parlementaires ont présenté quelques préoccupations. C’est le cas d’un parlementaire qui a indiqué que 20.000 bancs pupitres qui étaient préconisés dans le rapport du 1er semestre n’ont pas été fabriqués.  Il se remarque, en effet, un manque criant des bancs pupitres dans plusieurs établissements scolaires alors qu’un budget d’environ sept milliards et demi de francs (7.500.000.000) était prévu pour l’équipement, ont-ils souligné.

Le premier ministre reconnait, tout de même, que ces bancs pupitres n’ont pas été fabriqués en totalité, ajoutant qu’il y en a d’autres qui ont été réparés tout en indiquant que ce travail se poursuit.

Un autre député a pointé du doigt la note élevée réalisée par le ministère de la justice alors que la population et le chef de l’Etat se lamentent du service rendu par ce secteur. A ce propos, le premier ministre notifie que cette question se trouve entre les mains du chef de l’Etat en même temps magistrat suprême d’où des décisions allant dans le sens du redressement ont été prises et sont en cours d’exécution. D’autres préoccupations consécutives à ce rapport semestriel exercice 2020-2021 ont été soulevées par ces élus du peuple et ont eu une issue favorable.