• sam. Juin 25th, 2022

Vers le quatrième recensement général de la population, de l’habitat, de l’agriculture et de l’élevage

ByAdministrateur

Nov 2, 2021

            BUJUMBURA, 28 oct (ABP) – Le premier ministre burundais, M. Alain Guillaume Bunyoni a procédé jeudi 28 octobre 2021 à Bujumbura, à l’ouverture d’une table ronde des partenaires techniques et financiers du recensement général de la population, de l’habitat, de l’agriculture et de l’élevage au Burundi de 2022 organisée par le ministère des Finances, du Budget et de la Planification économique.

Le premier ministre a fait savoir dans son discours d’ouverture que pour la réussite de l’activité du RGPHAE 2022, l’Etat du Burundi a besoin d’une enveloppe de plus de 48 milliards de francs burundais, soit 24,2 millions de dollars américains. Il a ajouté que cette table ronde se tient après un mois de son lancement officiel par le président de la République.

                                                                                                                                                          Vue partielle des participants
  1. Bunyoni a également signalé que le processus de recensement témoigne la ferme volonté du gouvernement à conduire à bon port cette grande opération statistique institué par le décret du novembre 2020. Le premier ministre a souligné que les Nations unies lancent un appel vibrant et recommandent à tous les pays de faire des recensements généraux de la population tous les dix ans afin de disposer des données socio-économiques exhaustives permettant une bonne prise de décision en matière de planification, de suivi-évaluation des projets et programmes de développement que ce soit au niveau central ou au niveau déconcentré.

Concernant le Burundi, il a précisé que le dernier recensement date de 2008 et par conséquent ses données sont devenues obsolètes car le pays n’a pas réalisé son 4ème recensement en 2018. Il a fallu donc attendre 2022 pour s’harmoniser avec les autres pays partenaires de la Communauté Est africaine qui ont choisi cette année pour réaliser ce recensement. C’est dans cette optique que le gouvernement du Burundi a commencé en 2019 à élaborer le document de base pour ce recensement afin de servir à faire toutes les activités qui y sont associées.

Il a indiqué que la réalisation du RGPHAE permettra d’actualiser la base nationale de sondage en vue des enquêtes futures. Elle enrichira également le stock de données démographiques économiques et sociales disponibles pour permettre aux décideurs et aux planificateurs de disposer d’indicateurs de base nécessaires à la mise au point, au suivi-évaluation des plans et programme de développement.  Elle fournira aussi les données de base pour l’analyse des questions de genre, les analyses spéciales et la cartographie des infrastructures des services sociaux de base notamment la santé, l’éducation, l’eau, l’électricité, le marché etc, ainsi que le suivi de la pauvreté. Le RGPHAE 2022 fournira la base de sondage à jour les enquêtes sociodémographiques et agropastorales futures.

Selon le premier ministre, ce recensement sera innovant et numérique. Il sera accompagné par le programme d’assurance qualité dans le but de contribuer à assurer la qualité des produits du recensement en minimisant les déficiences techniques et les risques d’erreurs à travers les actions de surveillance et de contrôle dans toutes les étapes. Il sera accompagné aussi par la stratégie d’exécution rapide, de réduction de coût et de renforcement des capacités des cadres nationaux. M. Bunyoni a fait savoir que le gouvernement du Burundi a rendu disponible un montant de deux milliards de francs burundais pour le bon déroulement de ce recensement.