• ven. Déc 2nd, 2022

Retraite gouvernementale d’évaluation des réalisations de cette année et pour trouver des solutions aux défis rencontrés

ByAdministrateur

Nov 5, 2021

GITEGA, 4 nov (ABP) – Le président de la République du Burundi, M. Evariste Ndayishimiye, a ouvert mercredi le 3 novembre, au palais présidentiel de Gitega (centre du Burundi), les travaux d’une retraite gouvernementale de deux jours regroupant les membres du gouvernement.

L’objectif de cette retraite est de faire une évaluation des activités du gouvernement de cette année en voie d’achèvement et d’adopter ensemble les stratégies adéquates pour améliorer les performances dans les différents secteurs de la vie nationale, en l’occurrence la sécurité, la justice, les droits de l’homme, le développement économique et socio-culturel pour le bien-être de la population.

                                             Vue partielle des membres du gouvernement à la retraite gouvernementale

Cette retraite constitue un cadre adéquat offert aux membres du gouvernement d’évaluer les réalisations enregistrées au cours de cette année à servir les citoyens dans les différents domaines. C’est aussi un cadre propice de se rendre compte de l’état d’accès de la population aux besoins nécessaires tels que l’eau et l’électricité, le transport des biens et des personnes, ainsi que les technologies de l’information et de la communication.

Le président de la République a rappelé que c’est le gouvernement qui doit garantir la promotion de l’enseignement de qualité, le développement du secteur de l’industrie, de l’agriculture et de l’élevage, et le tourisme.

Cette retraite constitue aussi une occasion appropriée aux membres du gouvernement d’analyser l’état des lieux de la bonne gestion du patrimoine national. Ils vont aussi échanger sur les mécanismes à mettre en place pour améliorer les conditions de vie des fonctionnaires en fin de carrière ainsi que l’accès de la population aux soins de santé.

Le président Ndayishimiye a aussi souligné que le gouvernement doit s’impliquer pour promouvoir l’économie du Burundi qui a des potentialités indispensables, en l’occurrence la terre fertile, l’élite intellectuelle, etc.

Il a, également, appelé les membres du gouvernement à veiller à la sauvegarde des mœurs et et préserver la culture à travers l’éducation patriotique.

Ladite retraite permettra en outre aux membres du gouvernement d’adopter ensemble des solutions adéquates aux défis soulevés en ce moment où on chemine vers la fin de l’année. Les stratégies arrêtées serviront de réponses aux défis rencontrés et, partant, vont améliorer les performances en faveur des conditions de vie économique et sociale de la population.