• sam. Nov 26th, 2022

La hausse du prix de transport en taxi, l’une des conséquences de la pénurie du carburant

ByAdministrateur

Nov 8, 2021

BUJUMBURA, 5 nov (ABP) – La pénurie du carburant observée ces derniers jours engendre des conséquences néfastes sur le déplacement en généra en Mairie de Bujumbura.

Les personnes qui empruntent des moyens de déplacements motorisés se plaignent du mauvais service suite à la pénurie du carburant.

Les personnes contactées ont souligné que même si on prend le taxi on doit accepter le prix élevé fixé par les conducteurs. Les mêmes personnes ont ajouté que la pénurie du carburant a déjà engendré des conséquences dans les lieux de travail suite au retard causé par des difficultés de déplacement.

Des chauffeurs de taxis voitures, motos ou des tricycles ont expliqué que la hausse du prix de transport est liée à la pénurie du carburant. Ils indiquent qu’en plus du temps qu’on passe en attendant d’être servi, les pompistes, de leur part, exigent des pots-de-vin à qui veut être servi en priorité.  Ces chauffeurs se plaignent aussi de l’utilisation des bidons en cachette, par certains chauffeurs et autres personnes en complicité avec les pompistes de certaines stations-services, moyennant une certaine somme d’argent. Ils affirment qu’ils préfèrent utiliser deux voies pour être servis, celui des bidons et celui de joindre la ligne d’attente.

« Si les pompistes privilégient les bidons moyennant un montant quelconque, on accepte cette dernière voie avec cette exigence pour que l’on perçoive le versement à temps, puis, chercher la ration du jour. » Ils ont aussi indiqué que l’utilisation des bidons dans la distribution du carburant crée tellement du désordre, que ceux qui ne possèdent pas de bidons rentrent sans être servi.

Ils demandent au gouvernement de réglementer la commercialisation de ce produit ramener de l’ordre dans cette activité. Ils demandent également de veiller à ce que les stations-services ne créent pas la pénurie pour spéculer.

Que ce soient les propriétaires des véhicules ou les chauffeurs, tout le monde demande au gouvernement de faire le tout possible pour résoudre le problème de pénurie du carburant qui persiste depuis plus d’une semaine, en vue d’éviter toutes formes de spéculation.