• mer. Mai 18th, 2022

Les pairs éducateurs et animateurs sociaux de la zone Kinama et Kamenge appelés à sensibiliser la population sur les moyens de prévention contre les IST et le SIDA

ByAdministrateur

Nov 18, 2021

BUJUMBURA, 15 nov (ABP) – Docteur Dieudonné Dushime a appelé jeudi le 10 novembre les pairs éducateurs et animateurs sociaux des zones Kamenge et Kinama à sensibiliser la population sur les moyens de prévention contre les maladies du VlH/SIDA et les infections sexuellement transmissibles (lST). C’était lors de sa présentation dans une formation des pairs éducateurs et animateurs de la zone Kamenge et Kinama, organisé par la maison des jeunes.

Dr Dushime a rappelé que le VIH/Sida est le virus responsable à l’affaiblissement des défenses de l’organisme humain et se transmet par voie sexuelle, par voie sanguine et de la mère à l’enfant.

Il a profité de cette occasion pour demander les participants de sensibiliser la population sur les moyens de prévention contre le Sida notamment en utilisant les préservatifs masculins et féminins, l’utilisation des objets tranchants propres à savoir les aiguilles et seringues ainsi que le traitement des personnes vivant avec le VIH/Sida dans le but de réduire la charge virale et de prévenir la transmission ultérieure du virus.

Dr Dushime a expliqué qu’au Burundi, la prévalence nationale du VIH/Sida chez les femmes et les hommes est estimée à 3,6 % dans les zones urbaines, 2,5% en zones rurales, et 10,5% dans les zones semi-urbaines.

Dans sa présentation, il a également rappelé sur les IST sont des infections dues aux bactéries, virus et parasites transmis par la voie sexuelle.

Dans certains cas, les IST peuvent avoir des graves conséquences sur la santé reproductive allant au-delà des conséquences immédiates telles que la stérilité ou la transmission des infections de la mère à l’enfant, a-t-il expliqué.

A cet effet, Dr Dushime a précisé les ressemblances entre les IST et le VIH/Sida notamment les mêmes modes de transmission par voie sexuelle, les modes de prévention et les mêmes facteurs favorisant la transmission.

De plus, a-t-il ajouté, comme différences, les IST favorisent l’infection du VIH, le VIH n’a ni traitement ni vaccin mais les IST sont guéries si elles sont traitées à temps et correctement.

Avant de terminer son exposé, il a invité les participants de sensibiliser la population sur les moyens de prévention contre ces maladies surtout pour les jeunes filles et garçons car, les IST et le Sida existent dans leurs quartiers, en ajoutant que les IST sont guéries si elles sont bien soignées à temps.