• jeu. Déc 8th, 2022

La SOPROVAB va vulgariser les semences du blé panifiable

ByAdministrateur

Nov 22, 2021

KAYANZA, 20 nov (ABP) – La Société pour la production et la valorisation du blé panifiable au Burundi (SOPROVAB) a rencontré vendredi le 19 novembre les multiplicateurs des semences des communes Kayanza, Kabarore, Matongo et Muruta de la province Kayanza (nord du Burundi) en vue de la vulgarisation des semences du blé panifiable, a noté l’ABP sur place.

Le président de ladite société, M. Onésphore Ntakarutimana, a indiqué que ce projet sera exécuté dans les provinces Kayanza, Muramvya et Bururi à partir de mars 2022. Ledit projet revêt une grande importance car, a-t-il expliqué, il va permettre au pays de ne plus dépenser beaucoup pour importer ce genre de blé. Aussi, la population en bénéficiera beaucoup car, a estimé M. Ntakarutimana, le pain coûtera moins cher dès lors que le blé panifiable sera produit au Burundi.

Abondant dans le même sens, le directeur administratif et financier de la SOPROVAB, en même temps élaborateur du projet, M. Déo Sibomana, a fait savoir que le choix des quatre communes de la province Kayanza n’a pas été fait au hasard. Ce sont des localités où la culture du blé est très adaptée, a-t-il expliqué, ajoutant que la population des provinces et communes ciblées est déjà au courant des techniques de semis de la culture du blé. Il

a signalé que le coût estimatif du projet est au départ de 85 milliards FBu, mais que la SOPROVAB compte étendre le projet, d’où ce dernier sera estimé à plus de 100 milliards FBu.

A la question de savoir quelle sera la valeur ajoutée dudit projet pour le gouvernement burundais et la population de manière générale, M. Sibomana a souligné que ce projet projette limiter à zéro les devises que le pays va dépenser pour la recherche de ce genre de blé et que le produit intérieur brut sera augmenté.

Pour sa part, le conseiller du gouverneur de Kayanza en charge des affaires administratives et financières, Mme Justine Komezadusabe, a interpellé les responsables administratifs de Matongo, Kabarore, Kayanza et Muruta, les multiplicateurs des semences de ces communes ainsi que les chargés du secteur agricole à faire leur ce projet.