• lun. Juil 4th, 2022

Le personnel de la justice et de la police appelé à punir tout auteur des VBG conformément à la loi

ByAdministrateur

Nov 22, 2021

CANKUZO, 19 nov (ABP) – Le personnel de la justice et de la police de la province Cankuzo (est du Burundi) sont appelés à punir les auteurs de violences sexuelles et basées sur le genre et la traite des humains conformément à la loi.

Cet appel a été lancé par le conseiller chargé des affaires juridiques au cabinet du gouverneur de Cankuzo, M. Silas Nimbona lors d’un atelier de formation du 17 au 18 novembre 2021 organisé par la DPDFS, direction provinciale du développement familial et social à Cankuzo en collaboration avec l’OIM sur la contribution de lutte contre les VBG, violences sexuelles et basées sur le genre et la traite des humains à Cankuzo, a appris l’ABP sur place.

Dans cet atelier qui a été organisé à l’endroit des femmes leaders et les intervenants dans le domaine de la protection des droits de l’homme dans le but de contribuer au renforcement du droit de la personne humaine, les participants ont affirmé que les violences sexuelles et basées sur le genre et la traite surtout des mineurs par l’exécution des travaux de ménages existent en province Cankuzo.

Cette réalité a été affirmée par le conseiller chargé des affaires juridiques au cabinet du gouverneur de cette province M. Silas Nimbona et la directrice provinciale du Développement familial et social à Cankuzo, Mme Noeline Niyonzima.

Cette dernière a indiqué que la plupart des victimes sont des femmes par rapport aux hommes. Selon les participants, les facteurs favorisant ces violences sont, entre autres, la pauvreté, l’ignorance, l’impunité, certaines coutumes burundaises etc. Par conséquent, la victime peut attraper différentes maladies et devenir objet d’auto-discrimination, ont dit les participants.

Le conseiller du gouverneur chargé des affaires juridiques se dit satisfait dudit atelier et espère que des connaissances recueillies vont beaucoup contribuer dans la lutte contre ces violences.

Il a alors profité de l’occasion pour interpeller les participants à aller partager ces connaissances aux autres dans la communauté et, ensuite, à sensibiliser la population à en découdre avec ces violences et traite des humains.

Quant au personnel de la justice et de la police, il les a appelés à punir tout auteur des violences et de traite des humains conformément à la loi.