• dim. Jan 23rd, 2022

Clôture du périple du flambeau de la paix par le président de la République

ByAdministrateur

Déc 2, 2021

BUJUMBURA, 29 nov (ABP) – Le président de la République du Burundi, M. Evariste Ndayishimiye, a clôturé samedi le 27 novembre 2021, à Bujumbura, la caravane du flambeau de la paix qui a sillonné tout le pays durant 10 jours.

Les cérémonies, riches en couleurs, se sont déroulées au stade Intwari, en commune Mukaza. Elles ont coïncidé avec la clôture de la foire de l’innovation et de l’entrepreneuriat qui se déroulait depuis mardi le 23 novembre 2021 au boulevard de l’Indépendance

Dans son discours de circonstance, le chef de l’Etat a fait savoir que la paix est la base du développement. Avant les années 2005, la paix a été perturbée et tous les Burundais avaient soif de cette paix, a-t-il rappelé, se réjouissant que la paix et la tranquillité sont actuellement une réalité au Burundi.

Selon toujours le président Ndayishimiye, là où le flambeau de la paix passe, c’est la lumière qui illumine les travaux de développement. Le chef de l’Etat a, par ailleurs précisé que le flambeau de la paix est un signe éloquent de l’amour, de l’unité et de l’entente mutuelle.

Cette 15ème édition du flambeau de la paix est venue avec la bénédiction divine car, a signifié le président Ndayishimiye, la population commençait à désespérer, faute des pluies, mais qu’avec le début du périple du flambeau de la paix, il a commencé à pleuvoir abondamment.

Revenant sur la foire de l’innovation et de l’entrepreneuriat, le chef de l’Etat s’est dit satisfait du fait que la jeunesse burundaise a déjà compris qu’elle est le levier du développement et du changement.  « Je suis tout à fait convaincu que cette jeunesse constitue une force vive d’une nation, mais aussi et surtout une pierre angulaire au développement durable », a-t-il déclaré.

Les jeunes aux idées plus innovantes qui sont venus les exposer à cette occasion rassurent le chef de l’Etat qu’ils ont d’ores et déjà entendu l’appel qu’il leur a lancé les incitant à prendre en mains l’avenir du Burundi tout en s’attelant à l’innovation et à l’entrepreneuriat qui, a-t-il estimé, constituent en eux-mêmes les bases solides du développement durable. Les jeunes entrepreneurs en pleines activités avaient, eux aussi, exposé leurs activités entrepreneuriales.

Avant de se rendre dans les cérémonies de clôture de la 15ème édition du flambeau de la paix, le président de la République du Burundi a procédé à l’ouverture du marché de Kamenge dénommé « Turi kumwe twese birashoboka » situé en commune urbaine de Ntahangwa en mairie de Bujumbura. Ce marché a été réhabilité après avoir été victime d’un incendie qui a causé pas mal de dégâts.

Après avoir coupé le ruban symbolique d’ouverture officielle de ce marché, le président de la République, en compagnie des membres de l’association Intwararumuri, le maire de la ville de Bujumbura, le ministre en charge du Commerce et d’autres autorités administratives de cette localité, a effectué une visite guidée à l’intérieur dudit marché, qui est construit de façon moderne. Les camions citernes anti incendie étaient sur le lieu et ont fait des exercices de simulation d’incendie à l’intérieur de ce marché réhabilité, en démontrant leur intervention en cas de besoin.

Signalons que les cérémonies de clôture de la caravane du flambeau de la paix, 15ème édition, se sont clôturées par le décernement des prix aux individus qui se sont donnés corps et âmes pour que les travaux de réhabilitation du marché de Kamenge soient effectifs et efficaces.

L’activité de l’inauguration du marché Turi kumwe twese birashoboka avait été précédé par une visite que le président Ndayishimiye, en compagnie des membres de l’association Intwararumuri et différentes autorités, a effectuée à l’entreprise BRA PLASTEX Manufacturing située en zone Buterere de la commune urbaine de Ntahangwa. C’est une usine spécialisée dans la fabrication des produits en plastique qui étaient autrefois importés, comme des tuyaux, des bidons, des chaises, des tanks et des bassins, pour ne citer que ceux-là.