• mer. Mai 18th, 2022

Le comité provincial de sécurité engagé à faire respecter les prix du sucre, du Ciment et les produits Brarudi en cette fin d’année

ByAdministrateur

Déc 16, 2021

KAYANZA, 14 déc (ABP) – Les commerçants de la province Kayanza (Nord) qui seront surpris en train de revoir à la hausse les prix des produits industriels tels que le ciment produit par “Burundi cement company (BUCECO)”, le sucre de la société sucrière du Moso (SOSUMO) et les produits Brarudi seront désormais infligés d’amendes et leurs produits seront saisis. C’est une recommandation sortie l’après-midi de ce lundi à l’issue d’une réunion dirigée par le gouverneur de Kayanza à l’intention des membres de la cellule provinciale de sécurité, a appris l’ABP au cours d’une interview lui accordée ce mardi par le chef de cabinet du gouverneur de Kayanza.

Selon le chef de cabinet du gouverneur de Kayanza, M. Vianney Ndikumana, parmi les points à l’ordre du jour figuraient la sécurisation des fêtes de fin d’année et le suivi des prix des produits industriels tels que le ciment produit par BUCECO, les boissons de la Brarudi et le sucre de la SOSUMO. Concernant la sécurité, M. Ndikumana, a indiqué que la cellule provinciale de la sécurité a recommandé de redynamiser les comités mixtes de sécurité afin que ces derniers collaborent étroitement avec les forces de l’ordre et de sécurité durant la célébration des fêtes de fin d’année. Etant donné que la sécurité est l’apanage de tout un chacun, le chef de cabinet du gouverneur de Kayanza a exhorté la population de Kayanza à rester vigilante en veillant à sa sécurité pour qu’elle puisse célébrer les fêtes de fin d’année dans la paix et  la sécurité.

Concernant les prix des produits industriels précités, M. Ndikumana a souligné que la cellule provinciale de la sécurité a décidé qu’à côté des amendes qui vont être transigées aux commercants spéculateurs, il y aura également la saisie des produits pour que le commerçant ne puisse pas  replonger dans cette affaire de hausse des prix. Aux consommateurs, il a recommandé de pointer du doigt à quiconque passera outre cette mesure prise tandis que les commerçants sont interpellés à couper court avec toute tentative de spéculation d’autant plus que les prix fixés par l’Etat n’ont pas encore changé.