• sam. Nov 26th, 2022

Les anciens bénéficiaires du projet Merankabandi I appelés à la pérennisation des acquis

ByAdministrateur

Déc 17, 2021

RUYIGI, 16 déc (ABP) – Le ministre de la Solidarité nationale, des Affaires sociales, des Droits de la personne humaine et du Genre, Mme Imelde Sabushimike appelle les bénéficiaires de la première tranche du projet des filets sociaux Merankabandi, à veiller à la pérennisation des acquis de ce projet pour éviter de rester en arrière dans le développement.

Cet appel a été lancé mardi, le 14 décembre 2021, lors des cérémonies de clôture solennelle de ce projet, après ses trois années d’activités en province Ruyigi.

Ces cérémonies se sont déroulées sur la colline et zone Muriza de la commune Butaganzwa. Cette dernière a été choisie comme pilote dès le début de ce projet pour servir d’exemple dans sa mise en application au niveau national.

                                    La femme bénéficiaire témoignant les bienfaits du projet Merankabandi

Dans son mot préliminaire, le coordinateur pays de ce projet, M. Michel Nyabenda s’est dit satisfait de l’étape déjà franchie par la population qui vient de passer ces quatre dernières années, avec le soutien financier et technique de ce projet au niveau de la commune de Butaganwza, qui, par ailleurs, a-t-il souligné, a été le porte flambeau et un bon exemple de réussite et digne d’être suivie.

M.Nyabenda a également indiqué qu’au début de ce projet, quelques hésitations et doutes étaient parmi les défis, et ce, du fait que le projet était tout nouveau au Burundi et que dans certains autres pays, qui avaient initié de tels projets, avaient tout simplement et lamentablement échoué, du fait que la population concernée avait refusé de changer de comportement et n’avait rien produit à partir de l’argent qui leur était versé comme capital. De telles attitudes s’étaient manifestées surtout dans certains pays de l’Afrique de l’Ouest, a-t-il signalé.

Ainsi a-t-il souligné, il y avait un risque majeur que les bénéficiaires croisent les bras à cause de ce versement monétaire et passe leur temps à attendre les versements suivants jusqu’à ce que le projet se termine sans rien en profiter comme intérêt pour un meilleur avenir.

Il par ailleurs invité toute l’assemblée présente à suivre avec intérêt, les témoignages des bénéficiaires dont la vie a changé positivement grâce à ce projet.

Parmi les bénéficiaires, une femme a témoigné que le projet Merankabandi est venu alors qu’elle était dans un état d’extrême pauvreté, d’indigence liée à sa situation de veuve, retournée vivre chez ses parents avec ses enfants parce qu’elle était chassée par ses beaux-parents qui la soupçonnait de sorcière qui a tué son propre mari, a-t-elle précisé.

Elle a ajouté qu’elle s’est alors mise à élever deux porcelets, qui ont mis bas chacun, huit petits. Elle les a par la suite vendus pour avoir un capital de démarrage d’un commerce. Ce commerce a prospéré jusqu’à ce qu’elle a acheté une parcelle, dans laquelle elle a construit une maison en briques cuites, et couverte de tôles.

Elle a ainsi continué son élevage de porcs, son commerce mais également l’agriculture et son capital a continué à augmenter. Elle a également fait noter qu’elle venait d’acheter une propriété équivalente de 300.000 francs burundais, dédiée à l’agriculture.

Cette brave dame a demandé à toutes les personnes en situation de pauvreté à croire que c’est possible de changer et devenir comme les autres, quand on a la foi et qu’on se met au travail avec assiduité et objectif précis.

Le ministre en charge de la solidarité Mme Sabushimike, a lancé un appel vibrant à tous les anciens bénéficiaires de ce projet, d’éviter toute distraction ou tout autre situation ou individu de nature à les ralentir ou les empêcher de continuer dans le développement. Elle les a invités à servir de modèle positif et de référence sociale pour la communauté qui aspire à son auto-développement.