• sam. Juin 25th, 2022

Le port de Rumonge va ouvrir bientôt, selon le comité national de lutte contre la COVID-19 au Burundi

ByAdministrateur

Jan 7, 2022

BUJUMBURA, 6 jan (ABP) – Le comité national de lutte contre la COVID-19 au Burundi s’est réuni mercredi le 5 Janvier 2021 au cabinet du ministre ayant de la Santé dans ses attributions pour analyser la situation de la COVID-19 au Burundi et la possibilité d’ouverture du port de Romonge, a constaté l’ABP sur place.

Concernant la pandémie, le ministre de la santé publique et de la lutte contre le Sida, Dr. Sylvie Nzeyimana a indiqué que les membres du comité national ont observé que la situation s’est améliorée par rapport aux jours précédents soulignant qu’au début du mois de décembre 2021, il y avait une augmentation importante des cas de contamination à la COVID-19 mais au début de cette année, les chiffres ont diminué.

Elle a profité de cette occasion pour remercier la population burundaise d’avoir répondu à l’appel du ministère de la santé de se faire dépister souvent.

Le ministre de la santé a également encouragé la population de continuer à se faire dépister en vue de prévenir et lutter contre cette pandémie en respectant les mesures barrières.

Le comité a souligné que 1.221 838 tests réalisés au cours du mois de décembre 2021 jusqu’au début du mois de janvier 2022 ont permis de confiner 33 351 cas de cette pandémie. Les personnes guéries sont au nombre de 31 069 et 14 décès.

Le taux de personnes testées au cours du mois de décembre 2021 à janvier 2022 est de 2,83%, le taux de guérison est de 92,60% et 0,05% de mortalité.

Le comité national de lutte contre la pandémie de COVID-19 a également analysé la possibilité d’ouverture du port de Rumonge pour les voyageurs venant de la RDC passant par la voie du lac Tanganyika. Il a précisé que ledit port sera ouvert lundi le 10 janvier 2022.

Pour cela, le ministère en charge de la santé va se préparer pour dépister ces voyageurs et l’administration va voir la possibilité de trouver l’endroit où seront confinés les voyageurs qui seront testés positifs afin de ne pas contaminer les autres, a ajouté le ministre en charge de la santé.