• jeu. Mai 23rd, 2024

La population a célébré les fêtes de Noël et du nouvel an, en toute sécurité et tranquillité selon M. Désiré Nduwimana

ByAdministrateur

Jan 14, 2022

BUJUMBURA, 13 jan (ABP) – Le conseiller chargé de la communication et porte-parole de la police nationale M. Désiré Nduwimana, a animé, ce jeudi 13 janvier 2022, un point de presse sur la situation sécuritaire qui prévalait avant et après les fêtes de fin d’année 2021et début de l’année             2022, a-t-on appris sur place.

M. Nduwimana a fait savoir que la population a célébré les fêtes de Noël et du nouvel an, en toute sécurité et tranquillité, tout en précisant que, les forces de l’ordre et de la sécurité étaient déployées sur tout le territoire national.

Il a indiqué que pendant cette période, les infractions des droits communs ont pu être gérées par la police, notamment en commune urbaine de Ntahangwa, zone Gihosha, où un corps sans vie d’une femme âgée de 67ans, a été trouvée dans une chambre d’hôtel, dite porta Sion sis au quartier Gikungu rural. Selon M. Nduwimana, cette femme été assassiné par asphyxie ou étranglement.

Dans cette même commune, poursuit le porte-parole de la police nationale, un sac en plastique contenant un corps sans vie d’un nouveau-né a été également trouvée dans un champ de maïs, se trouvant au quartier Nyabagere, en zone Kamenge quartier Songa. Une femme du nom de Savella Miburo a été interpellée par la police, elle portait un fœtus dans un sac en plastique, signalant que cette femme a été aidée par une voisine pour provoquer un avortement comme elle se sentait mal à l’aise. Elle est poursuivie pour répondre à une infraction en rapport avec avortement volontaire, a-t-il souligné.

Le porte-parole de la police nationale a aussi annoncé que dans la province Rumonge, la police du commissariat provincial, lors d’une opération de patrouille nocturne, on a trouvé au quartier Iteba, 17 bidons de 580 litres de mazout, volé à la SOGEA SATOM.

Le lendemain, dans la même province au quartier Nkanyamba, une opération de fouille-perquisition a été menée, 15 bidons contenant 520 litres de mazout, 1 bidon de 20 litres d’essence et 3 contenants vides de 250 litres ont été trouvés dans un stock de la station-service chez M. Tite du quartier Nkayamba et ont été saisis par la police.

M. Nduwimana a ajouté que, lors d’une opération de rafle des irréguliers menée au centre-ville de Rumonge, vingt individus ont été appréhendés par la police, ils étaient rassemblés dans les centres des jeunes désœuvrés, ils ont été contraints à effectuer des corvées en assurant la propreté au CP Rumonge.

Il a en outre indiqué qu’un incendie a été déclaré dans la prison centrale de Gitega, précisant que, sur le champ 38 personnes y ont perdu la vie, 69 ont été blessés et 8 mourront sur le lit de l’hôpital.

Dans la commune Bukeye, il a évoqué un incendie qui a ravagé sept boutiques pendant la nuit, indiquant qu’il n’y a pas eu des dégâts humains. La police est intervenue pour secourir et constater les faits.

A ngozi, M. Nduwimana a cité un cas d’ivresse qui a donné mort à un individu en commune Busiga. Il a aussi parlé un cas de conflits fonciers qui a provoqué le suicide d’un père de famille âgé de 65 ans, dans la province Kayanza, commune Gatara.

Dans la commune de Vumbi en province Kirundo, le porte-parole de la police nationale a signalé une fille de 15 ans qui est morte dans un accident de roulage.

Sur la frontière avec le Rwanda, il a signalé que15 personnes Rwandais ont été arrêtées sur le sol burundais disant qu’ils fuyaient la campagne de vaccination obligatoire contre la Covid-19, qui est en cours dans ce pays, ces rwandais ont été retournées dans leur pays.

M. Nduwimana a fait savoir que 27kg de chanvre à fumer ont été saisis dont 23 kilos à Kayanza, 3kg à Ngozi et 1kg à Kirundo.

Dans la province Muyinga, en commune Gashoho, sur la colline Muzingi, Mme Kagabire et sa fille ont été assassinées par des individus qui n’ont pas été identifiés. La police a arrêté 3 suspects pour l’enquête judiciaire, a-t-il martelé.

Toujours à Muyinga, il a signalé qu’une femme a été tuée par son mari en commune Gasorwe, colline Bihogo, raison par laquelle, la victime aurait refusé de lui ouvrir la porte. Il a été appréhendé par la police.

La police Nationale tient à rappeler à la population burundaise qu’en cas de problème, tout citoyen qui nécessite un secours peut appeler, à tout moment et à partir de tous les coins du pays, au numéro vert de la police Nationale 413, a-t-il rassuré