• lun. Mai 20th, 2024

L’enfant doit être élevé en famille

ByAdministrateur

Jan 17, 2022

BUJUMBURA, 14 jan (ABP) – La place de l’enfant n’est pas dans la rue encore moins dans les centres résidentiels pour enfants. Il doit être éduqué en famille et bénéficier de bonnes pratiques parentales, a-t-on appris jeudi en commune Kabezi, province Bujumbura (ouest du Burundi), lors d’une séance de présentation de la stratégie nationale de prise en charge alternative des enfants au Burundi par l’Organisation non gouvernementale- International Rescue Community (IRC).

Cette ONG est l’une des organisations de mise en œuvre du projet gouvernemental « Umwana Mu Muryango »(UMM) dans le cadre de la politique nationale de protection de l’enfant au Burundi (2020-2024).

                                                                                                                                        Photo de famille des bénéficiaires des certificats

En effet, comme partout ailleurs, la province Bujumbura enregistre beaucoup d’enfants en difficultés suite à la crise que le Burundi a traversée.

Le conseiller socioculturel du gouverneur de Bujumbura, M. Symphorien Banciriminsi a indiqué que les enfants en difficultés dans cette province le sont à cause de la guerre qui a secoué cette province, de la pauvreté de certains ménages, de l’irresponsabilité de certains parents qui ont démissionné face à leur responsabilité et aux enfants eux-mêmes.

Ces enfants se sont retrouvés soit   dans la rue soit dans les centres résidentiels, a-t-il ajouté avant de signaler que le gouvernement du Burundi avec ses partenaires a mis en place un projet pilote Umwana Mu Muryango en vue de prendre en charge ces enfants en difficultés.

Le projet est exécuté dans quatre provinces à savoir Bujumbura, Bujumbura Mairie, Muyinga et Gitega par les ONGs IRC et Dutabarane sous le financement de l’Union européenne.

En province Bujumbura, il est exécuté par l’ONG IRC dans les communes Kabezi, Kanyosha et Mutimbuzi, a indiqué M. Antoine Mutana, chargé du renforcement des capacités à l’IRC. Ce projet a pour but d’améliorer à 70% les perspectives des enfants privés de soins parentaux d’ici 2024, a-t-il fait savoir.

Parmi les réalisations en province Bujumbura, il y a eu réunification de 53 enfants depuis les centres résidentiels pour les enfants, deux centres résidentiels sur six ont être supprimés et il en reste quatre. 399 parents ont été formés sur le parenting (programme d’éducation parentale) et les jeunes de moins de 17 ans ont été formés en entrepreneuriat ce qui leur a été bénéfique selon les témoignages des bénéficiaires.

Des certificats ont été remis aux parents formés en administration des soins aux enfants.

A noter que cette stratégie nationale de prise en charge alternative des enfants au Burundi retraçant les grandes lignes de la mise en œuvre de ce projet a été remise en version française aux intervenants dans la prise en charge de ces enfants en difficultés, avec une promesse de rendre disponible une autre version en Kirundi d’ici fin janvier.