• mer. Mai 22nd, 2024

Le palmier à huile, une culture dont la production va en crescendo

ByAdministrateur

Jan 20, 2022

BUJUMBURA, 20 jan (ABP) – La culture du palmier à huile cultivée dans la région de l’Imbo et du Moso n’est plus productive comme avant, affirment les agriculteurs des communes Isare et Mubimbi.

Selon notre source, l’ancienne variété qui est cultivée et qui donne une huile très appréciée a dégénéré faute de renouvellement du germoplasme ou d’introduction de nouvelles variétés très productives.

Le palmier à huile a toujours procuré un grand revenu aux ménages témoigne Ezéchiel Misago de la zone Martyazo en commune Mubimbi. « Nos parents subvenaient à leurs besoins et envoyaient les enfants à l’école grâce à cette culture » a-t-il expliqué ajoutant que c’est le même cas pour leurs voisins de la zone Benga en commune Isare.

Le directeur de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage (DPEAE) M. Daniel Mazarahisha contacté le mercredi par l’ABP pour savoir pourquoi les gens n’éprouvent plus d’intérêt pour cette culture et a indiqué que le palmier à huile cultivée en communes Isare, Kanyosha, Kabezi et Mubimbi ne procure plus assez de revenus comme avant signalant que l’ancienne variété cultivée dans cette province a dégénéré et que les gens ne sont pas ouvertes face aux nouvelles variétés.

Il recommande plutôt aux agriculteurs de se tourner plutôt vers les nouvelles variétés qui donnent une grande production au lieu de garder l’ancienne variété.