• sam. Avr 13th, 2024

La ministre en charge des TIC poursuit ses descentes dans les départements relevant de son ministère

ByAdministrateur

Jan 24, 2022

BUJUMBURA, 21 jan (ABP) – La ministre de la Communication, des Technologies de l’information et des Medias, Mme Léocadie Ndacayisaba, a visité l’Office national des télécommunications (ONATEL), la Régie nationale des postes (RNP) et le Secrétariat exécutif des technologies de l’information et de la communication (SETIC), mercredi le 19 janvier 2022 pour s’enquérir des conditions de travail de ces institutions.

Le directeur général de l’ONATEL, Privat Kabera, a fait savoir que cette institution a une dette de 100 milliards de francs burundais, et des arriérés de six mois de salaires du personnel, équivalant à six milliards de francs burundais.

Kabera a signalé que depuis 2017, il n’y a pas eu de recrutement du nouvel personnel. Selon M. Kabeya, certains services n’ont pas de titulaires du fait que 26 employés sont partis en retraite en 2021 et n’ont pas été remplacés. Actuellement, 22 retraités sont notifiés cette année, 32 le seront en 2023 et 30 en 2024. M. Kabera a, en effet, proposé de recruter un nouvel personnel. Il a aussi proposé l’élaboration d’un plan social qui permettrait le départ volontaire en retraite anticipé du personnel tout en bénéficiant de sa pension.

Il a également demandé à l’Etat de voter un budget pour acheter une nouvelle licence d’exploitation du réseau Onatel, d’annuler si possible les dettes de cette entreprise envers l’Etat comme les impôts. Il a aussi proposé comme solution, l’échelonnement des remboursements, l’investissement dans les services innovants comme mobile money pouvant faire entrer des recettes, l’augmentation de la couverture du réseau Onamob, l’extension du réseau mobile à l’intérieur du pays, la modernisation du réseau fixe, l’extension envisageable étant d’utiliser la fibre optique.

La ministre de la Communication a relevé que l’ONATEL est en faillite et qu’une commission est en train de travailler sur l’élaboration d’une feuille de route pour le redresser. En ce qui concerne le crédit octroyé par Huawei, elle s’est engagée à en discuter avec toutes les parties prenantes en vue de redresser l’ONATEL.

A la Régie nationale des Postes (RNP), Mme Ndacayisaba a estimé que le personnel composé de 946 employés dont 40 cadres est pléthorique.  La directrice générale de cette régie, Mme Léa Ngabire a proposé de réduire le personnel en octroyant de l’argent pour pouvoir partir en retraite précocement.

La directrice générale RNP a déploré qu’il y ait chevauchent des services, la concurrence déloyale, et autres défis. Ils ont également un problème du logiciel qui est prêt à être réceptionné définitivement alors que l’entreprise n’a pas de moyens financiers.

Le ministre leur a promis que des échanges se poursuivront pour trouver des solutions à tous ces défis.

La ministre Ndacayisaba a clôturé sa visite au SETIC où le secrétaire exécutif, Bienvenu Irakoze a déploré le manque du personnel qui est parti suite à la cessation des activités de la Banque mondiale. Mme la ministre a indiqué que la question est connue au ministère et qu’on est en train de plaider pour le remplacement du personnel.