• jeu. Avr 18th, 2024

La population burundaise invitée à répondre massivement la campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole prévue du 25-29 janvier de cette année

ByAdministrateur

Jan 24, 2022

BUJUMBURA, 22 jan (ABP) – Le ministère de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida, à travers le programme élargi de vaccination (PEV), a organisé jeudi le 21 janvier 2022 à Bujumbura, un atelier média sur la campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole, couplée à la semaine santé mère-enfant, qui aura lieu du 25 au 29 janvier 2022.

Lors de l’ouverture de ladite réunion, le secrétaire permanent au ministère de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida, Dr Jean Baptiste Nzorironkankuze a d’abord rappelé que les professionnels des médias ont un grand rôle à jouer pour le bon déroulement et la réussite des activités visant à améliorer la santé de la population et plus particulièrement celle de la mère et de l’enfant, en aidant à véhiculer les messages de sensibilisation à la communauté burundaise, sur l’organisation des différentes campagnes.

Dr Nzorironkankuze a précisé que depuis 20 ans, l’organisation de la semaine dédiée à la santé de la mère et de l’enfant, deux fois par an depuis 2002, a permis d’offrir aux enfants et aux femmes un paquet d’intervention salvatrices à haut impact pour la survie de l’enfant et le bien être des femmes enceintes.

Selon le secrétaire permanent au ministère de la santé publique, on va administrer le vaccin contre la rougeole et la rubéole (RR) à 1.901.904 enfants âgés de 9-59 mois dans tous les districts du pays, ceux qui bénéficieront la vitamine A seront à peu près 2.018218 enfants de 6-59 mois dans tout le pays

Les enfants qui vont bénéficier de l’albendazole s’élèvent à 5142.999 enfants de 1-14 ans, et environ 314.364 femmes enceintes (2eme et 3eme trimestre de grossesse) de tout le pays seront déparasitées à l’albendazole.

Il a aussi ajouté que 1640051 enfants de 5 à 14 ans des 22 districts endémiques à la bilharziose seront déparasités au praziquantel.

Il a terminé son allocution en invitant la population burundaise à répondre massivement à cette campagne tout en respectant les mesures barrières contre la pandémie de Covid-19, précisant aussi que ça serait une occasion de sensibiliser les parents tuteurs ou gardiens des enfants de 6-59 mois sur les bonnes pratiques alimentaires, à l’aide des démonstrations culinaires, dans 8 districts sanitaires qui ont été choisis comme zones pilotes.

Le directeur adjoint technique de PEV Mme Iriwacu Bellejoie Louise a fait savoir qu’on a fait tout le possible pour renforcer la sensibilisation, expliquant qu’on a fait une synergie des professionnels de santé, les agents de santé communautaire, l’administration, les médias et que la sensibilisation va continuer jusqu’au dernier jour de la campagne, pour atteindre le plus grand nombre possible du public cible. Selon Mme Iriwacu, le budget global de cette campagne s’élève à plus de 6 milliards de francs burundais.