• sam. Avr 13th, 2024

La France débloque environ 2 milliards de Fbu pour appuyer la gouvernance économique et financière au Burundi

ByAdministrateur

Jan 24, 2022

BUJUMBURA, 21 jan (ABP) – Le ministère de la Fonction publique, du Travail et de l’Emploi en collaboration avec l’Ambassade de France au Burundi a lancé officiellement, ce vendredi 21 janvier 2022 à Bujumbura, un projet d’appui à la gestion économique et financière au Burundi (PAGEF), pour appuyer trois institutions en l’occurrence l’Ecole nationale d’administration (ENA), l’Institut supérieur de gestion des entreprises (ISGE) et la cour des comptes.

Dans son discours de circonstance, l’Assistant du ministre en charge de la fonction publique M. Adolphe Banyikwa a fait savoir que ce projet a pour objet d’améliorer les prestations de l’ENA, de l’ISGE et de la cour des comptes notamment dans le renforcement des capacités des formateurs en techniques de formation des adultes, l’identification des besoins en formation des inspecteurs, le renforcement des capacités des formateurs de l’ENA en administration et en transition numérique de l’Etat pour l’ENA.

Ce projet permettra aussi à ces institutions de maitriser la gestion des finances publiques, la gestion administrative et financière des coopératives, la préparation aux fonctions d’expertise comptables pour l’ISGE et ENA et celles retenues pour la cour des comptes permettront d’accroitre les capacités des formateurs de l’ISGE et ENA, des cadres et partenaires de la cour des comptes pour être à l’aise dans les prestations que ces trois institutions rendaient à leurs usagers habituels, a-t-il ajouté.

Selon toujours M. Banyikwa, le projet PAGEF lancé par l’Ambassade de France au Burundi est un signe éloquent d’une page de réchauffement des relations diplomatiques entre le Burundi et la France. C’est ainsi qu’il a encouragé d’autres partenaires de continuer dans cette perspective afin de contribuer à la réussite du Plan national pour le développement du Burundi (PND2018-2027).

L’Ambassadeur de France au Burundi M. Jérémie Blin qui a rehaussé de sa présence, ces cérémonies a, quant à lui, indiqué que le projet PAGEF va durer une période de 15 mois avec un budget de 900.000 euros, soit à peu près 2 milliards des francs burundais. Il a, en outre, signalé que la France va continuer à promouvoir le développement du Burundi en travaillant dans la ligne directrice définie par le président de la République M. Evariste Ndayishimiye.

Par ailleurs, M. Blin a fait remarquer que, lors de ce projet, la France va appuyer l’ENA dans le renforcement de la gestion de la performance de l’administration publique. Elle va, entre autres, aider l’ISGE dans le renforcement des capacités pour la formation des institutions publiques et la cour des comptes dans le renforcement des capacités techniques et l’efficacité des services de cette institution, a-t-il poursuivi.

Selon toujours lui, ce projet aidera les bénéficiaires à avoir des compétences qui leur permettront à bien travailler, mais aussi est un vrai témoignage qui montre une avancée positive dans le renforcement des relations entre la France et le Burundi, dit-il.