• ven. Mai 24th, 2024

Le gouverneur de Kirundo met en garde ceux qui font le commerce illégal des minerais

ByAdministrateur

Jan 24, 2022

KIRUNDO, 21 jan (ABP) – Le gouverneur de la province Kirundo (nord du Burundi) M. Albert Hatungimana a tenu mercredi le 19 janvier 2022, une réunion de sécurité, à l’endroit de la population de la colline Canika en commune Vumbi, pour statuer sur les défis qui hantent cette commune, a-t-on constaté sur place.

M. Hatungimana a pointé du doigt à ceux qui extraient le minerai de Wolframite, disant que certains parmi eux, font le commerce clandestin de ce trésor public, et par conséquent, le pays perd beaucoup de devises, a-t-il précisé.

Il a indiqué que, d’après les enquêtes déjà menées, certains fraudeurs franchissent les frontières burundo-tanzaniennes, pour vendre illégalement ce minerai de Wolframite.

Le gouverneur de la province Kirundo a souligné qu’il serait mieux de faire la commercialisation de ces minerais dans la transparence, dans l’optique de contribuer au développement de leur commune et de leur pays en général.

Suite à l’extraction des minerais sur cette colline de Canika, l’administrateur de la commune Vumbi Mme Jennifer Kankindi a indiqué qu’on a déjà enregistré des conséquences néfastes, entre autres la prostitution faite par les hommes qui ont déjà encaissé beaucoup d’argent, ce qui provoque des mésententes dans les ménages.

Elle a ajouté qu’on a également constaté la circulation des personnes inconnues visant à faire le trafic de ce minerai.

L’officier du ministère public en province Kirundo M. Gerard Niyokindi qui a accompagné le gouverneur de la province dans cette réunion de sécurité a fait savoir qu’on est à la recherche des fraudeurs des minerais de la même colline de Canika, qui ont évadé à partir de la même colline, précisant aussi qu’on a saisi 18 kilogrammes de Wolframite et 350.000 shillings tanzaniens.

Précisons que beaucoup de jeunes de la colline Canika sont embauchés pour les travaux d’extraction de ce minerai de Wolframite, ce qui pourrait être la cause de l’abandon scolaire pour certains jeunes garçons.