• lun. Mai 20th, 2024

Les jeunes appelés à être créateurs d’emploi plutôt que demandeurs d’emploi

ByAdministrateur

Fév 1, 2022

BUJUMBURA, 31 jan (ABP) – Le président de la République du Burundi, M. Evariste Ndayishimiye, a animé samedi 29 janvier 2022 au Centre Jeunes Kamenge,  une séance de moralisation à l’endroit des jeunes membres dudit centre. Cette activité a été organisée par le Programme d’autonomisation économique et d’emploi des jeunes du Burundi (PAEEJ-Burundi), a-t-on constaté sur place.

Ndayishimiye, a dans son discours interpellé les jeunes membres du centre jeunes Kamenge à contribuer au développement du pays et initier des projets générateurs de revenus, ajoutant que son engagement est de soutenir toute leur initiative pouvant augmenter l’économie du Burundi.

A cette même occasion, le chef de l’Etat a fait savoir que le Burundi doit mettre l’agriculture et l’élevage au centre du développement à l’image des autres pays dont la Chine, l’Israël, jusqu’à exporter l’excédent de la production et ainsi accéder aux marchés étrangers, a-t-il martelé.

Dans sa présentation, le coordonnateur du PAEEJ, M. Desiré Manirakiza a signalé que le but du PAEEJ est de réduire le taux de chômage des jeunes par une sensibilisation sur le changement de mentalité et le renforcement des capacités, l’appui à l’entrepreneuriat et l’insertion socio-professionnelle.

Par le changement de mentalité, M. Manirakiza a signifié que le programme d’autonomisation économique et d’emploi des jeunes du pays essaie d’expliquer à tous les jeunes, d’étudier non pour être un quémandeur d’emploi, mais plutôt pour être un créateur d’emploi.

S’agissant de l’entrepreneuriat chez les jeunes, a-t-il poursuivi, le PAEEJ organise des concours aux jeunes entrepreneurs et octroie un appui financier aux meilleurs projets d’entreprise, a rassuré M. Manirakiza.

Somme toute, les jeunes entrepreneurs ont eu le temps de témoigner et de partager avec d’autres le succès et les défis rencontrés dans leur parcours entrepreneurial, notamment Mme  Sonia Izere, qui a reçu un don de la part du chef de l’Etat durant la 5è Edition de la conférence nationale des jeunes et qui détient maintenant une entreprise d’élevage de poules.

Dans son mot d’accueil, Père Alphonse Ndabiseruye a remercié le président de la République du Burundi pour son engagement inconditionnel à inculquer aux jeunes les valeurs et les bases d’un patriotisme éclairé, afin de faire de tous les jeunes des acteurs d’un changement radical et positif.

Il sied de rappeler qu’au cours de cette séance de moralisation, le chef de l’Etat a promis la mise en place d’une commission chargée de contrôler toutes les cotisations des enseignants dans leurs syndicats.

Vue partielle des participants