• jeu. Fév 29th, 2024

La TEF appelle les entrepreneurs africains à postuler pour son programme d’entrepreneuriat

ByAdministrateur

Fév 3, 2022

BUJUMBURA, 15 janvier(abp)-La Fondation Tony Elumelu (TEF), la principale organisation philanthropique autonomisant les jeunes entrepreneurs africains, basée au Nigeria, a ouvert, depuis le 1er janvier 2022, les candidatures pour son programme d’entrepreneuriat édition 2022 sur tefconnect.net. Les entrepreneurs africains ayant des idées d’affaires ou des entreprises existantes de moins de 5 ans sont encouragés à postuler dès maintenant pour un capital d’amorçage de 5000$, un mentorat, une formation en gestion d’affaires et bien d’autres avantages.

Depuis 2015, le programme d’entrepreneuriat TEF le seul catalyseur d’entrepreneuriat africain a déjà financé environ 15 847 entrepreneurs africains avec un capital d’amorçage non remboursable de 5 000 $ chacun ; douze semaines de formation en gestion d’affaires ; accès à des mentors expérimentés ; et l’adhésion au plus grand écosystème entrepreneurial d’Afrique.

En 2021, la Fondation Tony Elumelu a versé 24,75 millions de dollars US à 5 000 entrepreneurs africains à travers l’Afrique pour son programme d’entrepreneuriat 2021. Le programme d’entrepreneuriat de la Fondation reste l’une des plus grandes réponses du secteur privé pour stimuler la reprise économique des jeunes, des femmes et des Petites et moyennes entreprises (PME) africains compte tenu des effets de la pandémie de covid19 à travers l’Afrique. Les bénéficiaires du programme d’entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu lancent et développent des entreprises pionnières qui ont collectivement créé plus de 400 000 emplois directs et indirects.

« Nous sommes constamment époustouflés par la qualité des entreprises qui viennent d’Afrique chaque année. Cela nous motive à intensifier nos efforts pour responsabiliser encore plus d’entrepreneurs sur le continent. L’innovation, les connaissances et la résilience des entrepreneurs africains sont essentielles pour tracer la transformation socio-économique de l’Afrique et atteindre les objectifs de développement du continent » ; a déclaré Mme Ifeyinwa Ugochukwu le PDG de TEF alors qu’elle procédait au lancement officiel du dépôt des candidatures. « Nous sommes également fiers de l’augmentation de la participation des femmes à notre programme, en particulier avec la cohorte 2021 où nous avons été témoins d’une sélection record de 68 % des femmes entrepreneurs. », a-t-elle poursuivi

En ce qui concerne le Burundi, ce programme d’entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu a déjà, depuis 2015, environs 100 jeunes dont 34 pour l’éditions qui vienne de s’écouler (2022). Ce chiffre est encore bas comparativement à d’autres pays de la sous-région (East African Community). Pour les uns et les autres la cause n’est pas du tout lointaine. « C’est l’accès à l’internet qui nous verrouille toujours le chemin », avaient confié certains jeunes qui se sont essayés pour l’édition 2021 mais qui, malheureusement n’ont pas eu la chance d’être sélectionnés qui se sont entretenus avec l’ABP. Ils affirment que ce programme est trop exigeant et demande une connexion internet forte et fiable mais aussi et surtout d’être en possession d’un ordinateur. Toutes fois ils confient qu’ils sont déterminés et qu’ils ne peuvent, en aucun cas, lâcher :« Nous allons, une autre fois, appliquer pour cette année et Dieu aidant nous serons sélectionnés », affirment-ils.

Entretemps, quelques entrepreneurs burundais bénéficiaires de ce programme se disent, quant à eux, satisfaits du fait que grâce à ce Programme d’entrepreneuriat de TEF, ils ont franchi un pas important dans leur parcours entrepreneurial. Audace Ndabahawe est l’un d’entre eux. Il est le Directeur général de GISABO TOURS une entreprise engagée à promouvoir le tourisme. Il estime que l’impact de ce programme sur son entreprise est prépondérant. « Nous avons eu accès à pas mal de matériel que nous n’avions pas n’eût été l’intervention de ce programme. Grâce à ce programme nous avons un appareil photo professionnel qui nous aide dans la prise des photos au cours des tournés touristiques mais aussi nous avons pu nous procurer d’un véhicule qui nous aide au cours des déplacements que nous organisons souvent sans toutefois oublier les emplois, tant permanent que temporels, qui ont été créés », a-t-il mentionné.

Ainsi, M. Ndabahawe appelle les jeunes burundais à saisir cette opportunité en appliquant massivement à ce Programme : « C’est l’une des opportunités qui peut nous ouvrir des horizons et aider à s’auto-suffire mais aussi et surtout à créer des emplois et à participer dans la réduction du chômage qui est une réalité ici au Burundi », a-t-il renchéri.

Le programme d’entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu est ouvert aux entrepreneurs à travers toute l’Afrique en l’occurrence les nouvelles start-ups et les jeunes entreprises existantes, opérant dans n’importe quel secteur. Les candidats potentiels sont encouragés à postuler maintenant sur le www.tefconnect.net.