• mar. Fév 27th, 2024

L’Union européenne lève les sanctions prises contre le Burundi en 2016

ByAdministrateur

Fév 10, 2022

BUJUMBURA, 9 fév (ABP) – Le Conseil de l’Union européenne (UE) a décidé mardi le 8 février 2022, d’abroger la décision qu’il avait prise en 2016, par laquelle il imposait la suspension de l’aide financière directe à l’administration ou aux institutions burundaises. L’abrogation de la décision permettra donc à l’UE de reprendre ce type de coopération avec l’administration burundaise, peut-on lire dans un communiqué de presse publié par cette instance de l’UE.

Cette décision de levée des restrictions est l’aboutissement du processus politique pacifique entamé lors des élections générales de mai 2020, qui apporte une lueur d’espoir à la population du Burundi. Depuis les élections de 2020, l’UE a pris acte des progrès accomplis par le gouvernement burundais en ce qui concerne les droits de l’homme, la bonne gouvernance et l’état de droit, ainsi que des engagements pris dans sa feuille de route, en vue de nouvelles améliorations dans ces domaines, précise le communiqué.

Par ailleurs, poursuit le communiqué, un grand nombre de réfugiés sont retournés volontairement au Burundi et la coopération avec la communauté internationale et les pays voisins a été relancée.

L’UE fait remarquer que des défis subsistent encore dans les domaines des droits de l’homme, de la bonne gouvernance et de l’état de droit ajoutant que de nouveaux progrès seraient bénéfiques pour tous les Burundais, notamment par la mise en œuvre de la feuille de route, dans le cadre du dialogue politique en cours entre l’UE et le Burundi.

L’UE est prête, aux côtés d’autres partenaires internationaux, à soutenir les efforts que déploient actuellement les autorités burundaises pour stabiliser et consolider les institutions démocratiques, promouvoir les droits de l’homme, la bonne gouvernance et l’état de droit et mettre en œuvre les engagements pris dans la feuille de route pour apporter de nouvelles améliorations dans ces domaines, précise le communiqué.