• mer. Avr 17th, 2024

Evaluation positive de la saison culturale A selon le ministre Déo Guide Rurema

ByAdministrateur

Fév 11, 2022

KARUSI, 10 fév (ABP) – Le président de la République du Burundi M. Evariste Ndayishimiye a réuni mercredi le 09/ 02/2022 à Karusi, les gouverneurs des provinces et les cadres du ministère de l’Environnement, de l’Agriculture et l’Elevage, pour l’évaluation de la saison culturale A et la préparation de la saison culturale B.

Le chef de l’Etat a indiqué que dans ce pays où plus de 90% de la population vivent de l’agriculture, cette dernière est considérée comme le socle du développement.

Il a ajouté que la politique agricole doit faire de l’agriculteur la personne la plus riche du pays, a-t-il révélé.

                                                                                                             Vue partielle des participants à la réunion

A l’image des États Unis d’Amérique « le paysan » pour dire l’agriculteur doit devenir une personne considérée par rapport à sa richesse, a annoncé le chef de l’Etat burundais.

Selon M. Ndayishimiye, « nous devons passer de l’agriculture de production à l’agriculture de transformation, de l’agriculture vivrière de consommation à l’agriculture de commercialisation et penser à l’exportation qu’à l’importance des produits agricoles ou d’élevage », tout en déclarant que c’est un pari.

Dans son exposé des réalisations, le ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage M. Déo Guide Rurema a évalué positivement la saison culturale A. Il a signalé que les cadres et les techniciens de son ministère ont été au côté des agriculteurs et éleveurs au cours de la saison culturale A.

Le ministre Rurema a également affirmé que l’initiation d’une pratique agricole de mise en commun les lopins de terre a été acceptée à un niveau satisfaisant et les intrants ont été disponible à temps pour une production meilleure, précisant qu’un tonnage de 819.244 de maïs dont 30.579 sur les lopins de terre mis en commun sont estimés comme récoltes de la saison culturale A. selon M. Rurema, la production du riz, du haricot et de la pomme de terre a suivi le même rythme.

Parlant des préparatifs de la saison culturale B, le ministre Rurema a avoué que les engrais FOMI et les semences sélectionnées du haricot vont être disponibles. Il a indiqué qu’un accent particulier sera mis sur la culture de riz sur 52.000 ha, tout en signalant que 32.000 ha sont déjà cultivés.

Le ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage a aussi signifié que l’encadrement de la population dans la protection de l’environnement par le traçage des courbes de niveau et dans la multiplication des unités de transformation des produits agricoles et laitiers va continuer.

Signalons qu’après la réunion, le président Evariste Ndayishimiye a visité son exploitation piscicole sise à Murotso dans la vallée de la rivière Ndurumu qui sépare les communes de Buhiga et de Bugenyuzi.