• mar. Mar 5th, 2024

Le ministre de la justice demande aux tribunaux de bien trancher les cas de conflits enregistrés

ByAdministrateur

Fév 15, 2022

MURAMVYA, 14 fév (ABP) – Le ministre de la justice, Mme Domine Banyankimbona en compagnie des cadres de son ministère à tous les échelons, des élus du peuple et du gouverneur de la province Muramvya, s’est joint samedi dernier à la population de la commune Rutegama dans la plantation de plus de 8400 plants d’eucalyptus sur les collines Nyarukere et Gashingwa, a noté l’ABP sur place.

Dans son discours, Mme Banyankimbona a indiqué que les activités du jour ont été effectuées dans le cadre du projet « Ewe Burundi Urambaye » qui vise la protection de l’environnement.

Dans ce même cadre, le gouverneur de province Muramvya, M. Diomède Nzambimana, a fait savoir qu’au lieu de trois millions prévus, plus de 3.100.000 plants de différents arbres ont été déjà plantés au cours de cette année sur toutes les collines.

Nzambimana a saisi cette occasion pour dire au ministre de la justice que des doléances en rapport avec la justice lui ont été souvent présentées par la population dans ses descentes dans toutes les communes de la province.

A cette problématique souvent signalée dans toutes les provinces du pays, le ministre de la justice a appelé tout le monde à travailler avec la quadrilogie afin de s’y impliquer davantage en particulier avec le secteur de la justice.

Elle a affirmé que les justiciables se fatiguent à faire des recours interminables jusqu’aux juridictions supérieures.

Pour le ministre de la justice, la quadrilogie s’avère nécessaire pour lever les équivoques souvent rapportés par les justiciables.

Notons qu’après ces travaux de plantation des plants d’eucalyptus, le ministre Banyankimbona en compagnie de différentes autorités et la population, s’est joint aux organisations de la société civile de la province Muramvya dans la marche manifestation pacifique au chef-lieu de la commune Rutegama pour exprimer leur satisfaction après la suppression par l’union européenne des sanctions économiques qui étaient imposées au Burundi.