• jeu. Mar 23rd, 2023

Célébration du 31ème anniversaire de l’adoption de la charte de l’unité nationale dans les provinces du pays

ByAdministrateur

Fév 8, 2022

MURAMVYA/MUYINGA/BURURI/CANKUZO, 7 fév (ABP) – Les cérémonies marquant la célébration du 31ème anniversaire de la Charte de l’unité nationale se sont déroulées dans les provinces Muramvya, Muyinga, Bururi et Cankuzo.

En province Muramvya, le président du sénat, Emmanuel Sinzohagera, en compagnie de son 2ème vice-président, des sénateurs et députés, s’est joint à la population de la commune Rutegama en province de Muramvya (centre-ouest), a noté l’ABP sur place.

Les cérémonies ont débuté au monument de l’Unité sis au chef-lieu de la commune Rutegama où des gerbes de fleurs ont été respectivement déposées par le président et le deuxième vice-président du Sénat, le gouverneur de Muramvya et l’administrateur communal ainsi que les gerbes de fleurs déposées par les partis politiques CNDD-FDD et l’UPRONA.

Dans son mot d’accueil, le gouverneur de la province Muramvya, a signifié que l’unité est une réalité au sein de la population des cinq communes que compte Muramvya du fait qu’elle cohabite bien dans leur diversité d’opinion.

Parlant de la paix et la sécurité dans cette province, le gouverneur, Diomède Nzambimana, a signalé la bonne entente sur terrain des partis politiques, des confessions religieuses et de la population en général.

Le président du sénat burundais, a indiqué qu’il était porteur du message adressé à la nation par le chef de l’Etat, M. Evariste Ndayishimiye par rapport à la célébration du 31ème anniversaire de la charte de l’unité des Barundi. Il a laissé entendre qu’à partir des ménages, des communautés ou des institutions du pays, tout le monde doit se rappeler que l’étape déjà franchie dans la paix et le développement tomberait dans l’eau à l’absence de l’unité nationale, « parce que l’unité est un don de Dieu, prions pour que l’unité soit durable et remarquable dans les actions et dans la charité entre les burundais ».

M. Sinzohagera a demandé aux burundais de continuer à soutenir la commission vérité et réconciliation dans l’objectif d’assurer le renforcement de l’unité et de la paix pour pouvoir effacer et oublier les impacts du passé douloureux. Il a mobilisé la population de Rutegama en particulier et les burundais en général pour ne pas désobéir les ancêtres qui ont légué l’unité entière aux burundais qui doivent être solidaires comme un seul homme pour le combat contre l’ennemi commun qui est la pauvreté. Il leur a fait savoir que le futur du Burundi concerne tous sans distinction aucune et que le pays deviendra ce que son peuple voudra dans la recherche du développement durable.

Le président du sénat a suggéré à ceux qui seraient encore animés de haine ou de division ethnique de jeter l’éponge parce que quiconque tenterait de replonger le pays dans les conflits ne sera pas toléré. Il n’y a pas d’ethnie qui tue mais c’est le mauvais leadership qui tue. Ça a été et ça n’arrivera jamais, a-t-il renchéri. Il a lancé un appel vibrant aux burundais qui se sont réfugiés dans les autres pays pour qu’ils puissent retourner dans leur bercail afin de pouvoir se prendre en charge et participer dans la lutte contre la pauvreté.

Le président du sénat a saisi cette occasion pour rappeler aux burundais d’appliquer rigoureusement les mesures barrières dans la lutte contre la pandémie de Coronavirus.

En province Muyinga, les cérémonies se sont déroulées en commune Mwakiro. Une messe d’action de grâce a été dite par l’Evêque du diocèse de Muyinga, Mgr Joachim Ntahondereye. Il a demandé aux chrétiens de respecter les droits de l’homme dans la diversité et de se réconcilier définitivement. Les cérémonies se sont poursuivies par le dépôt de gerbes de fleurs par les responsables administratifs, les forces de l’ordre et les partis politiques CNDD-FDD, le CNL, l’UPRONA et le FRODEBU iragi rya Ndadaye au monument de l’unité.

Le gouverneur de province, J. Claude Barutwanayo, a, dans son mot de circonstance, demandé à l’assistance de vivre en symbiose pour consolider l’unité nationale.

En province Bururi, les cérémonies de commémoration de la charte de l’unité se sont déroulées au chef-lieu de la province. Elles ont débuté par une messe d’action de grâce célébrée à la cathédrale Reine Marie de Bururi et suivie du dépôt de gerbe au monument de l’indépendance. Ces cérémonies ont été rehaussées par l’ombudsman burundais, M. Edouard Nduwimana qui a prononcé le discours de circonstance que le président de la République a adressé à la population de cette province.

En province Cankuzo, les cérémonies ont débuté par le dépôt de gerbes de fleurs au monument de l’unité par le gouverneur de la province, l’administrateur de la commune Cankuzo ainsi que les trois partis politiques à savoir le CNDD-FDD, l’UPRONA le CNL. Le gouverneur Boniface Banyiyezako a appelé la population dans son ensemble de s’atteler de développement pour la consolidation de l’unité.