• ven. Mar 1st, 2024

Clôture de la session parlementaire ordinaire de décembre 2021

ByAdministrateur

Mar 1, 2022

BUJUMBURA, 28 fév (ABP) – La chambre basse du parlement burundais, a clôturé solennellement le lundi 28 février 2022, la session parlementaire ordinaire de décembre 2021, a constaté l’ABP sur place.

Dans son discours de circonstance, le président de l’Assemblée nationale, M. Gélase Daniel Ndabirabe, a d’emblée remercié le Seigneur notre Dieu qui n’a pas cessé d’être la lumière qui éclaire les élus du peuple dans la réalisation des travaux de la session parlementaire ordinaire de décembre 2021, qui ont porté sur la législation, le contrôle de l’action gouvernementale et la représentation.

Sur le plan législatif, M. Ndabirabe a signalé que les députés ont analysé et adopté 11 projets de loi dont le projet de loi portant statut des officiers de la Police nationale du Burundi (PNB), celui portant code de transport ferroviaire au Burundi, le projet de loi portant statut du personnel d’appui de la PNB, le projet de loi portant prévention et répression de la cybercriminalité au Burundi et celui portant modification de certaines dispositions du code de la protection sociale au Burundi et revalorisation des pensions pour le secteur public.

Quant à la représentation et au contrôle de l’action gouvernementale, le président de l’Assemblée nationale a précisé que cette dernière a tenu des séances plénières qui ont permis aux élus du peuple de suivre de près l’action de l’exécutif et de formuler des recommandations en cas de besoin. Ainsi, le premier ministre, Alain Guillaume Bunyoni, a présenté, devant le parlement réuni en congrès, le rapport de l’analyse du plan d’action annuel du gouvernement pour l’exercice 2021-2022, a signalé M. Ndabirabe.

Dans la même optique, le ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Déo Guide Rurema, a été accueilli à l’assemblée nationale pour répondre aux préoccupations des députés membres de la commission de l’agriculture, de l’élevage, de l’environnement, du développement communal et des travaux publics, qui avaient parcouru tout le pays en vue de se rendre compte de la disponibilité des semences et des plants sélectionnés, a ajouté M. Ndabirabe.

                                                                                                                            Vue partielle des participants

Il a poursuivi en faisant remarquer que l’Assemblée nationale a également reçu les éclaircissements apportés par le ministre Rurema et celui ayant la Santé publique dans ses attributions, Mme Sylvie Nzeyimana, sur la mise en application des textes légaux mettant en place l’Autorité burundaise de régulation des médicaments à usage humain (ABREMA) et celle des produits vétérinaires, des pesticides et des aliments (ABREVPA), sans oublier les questions orales adressées au ministre en charge de la Sécurité publique, M. Gervais Ndirakobuca et l’adoption du rapport d’étape 2021 de la CVR par le parlement réuni en congrès, etc.

Par ailleurs, l’Assemblée nationale a félicité le chef de l’Etat, M. Evariste Ndayishimiye et son gouvernement pour le dialogue et les actions diplomatiques engagés, tant sur le plan bilatéral que sur le plan multilatéral, sans oublier les progrès accomplis au Burundi en matière des droits de l’homme, de la bonne gouvernance et de l’état de droit, d’où la levée des sanctions que le Conseil de l’Union européenne (UE) avait prise le 8 mars 2016 contre le Burundi, s’est réjoui le président de l’assemblée nationale tout en soulignant que cette dernière se joint au chef de l’Etat pour adresser sa sincère reconnaissance à tous les intervenants au dialogue politique engagé depuis le 2 février 2021 entre le Burundi et l’UE, qui a abouti à cette abrogation.

Fustigeant par contre le comportement de certains Burundais résidant à Bruxelles (Belgique), qui ont manifesté contre la levée des sanctions que l’UE avait prises en 2016 contre le Burundi, l’Assemblée nationale les exhorte à changer de mentalité et à prendre pour exemple les Burundais qui rentrent chez eux et qui contribuent au développement de leur patrie.

Etant donné que l’année 2022 a été dédiée à l’agriculture, l’Assemblée nationale encourage enfin les députés à contribuer à la promotion d’une agriculture de qualité fondée sur l’innovation, tel que souhaité par le président de la République. Elle les encourage également à sensibiliser les communautés locales au respect scrupuleux des mesures barrières contre la pandémie de Covid-19.

Signalons que ces cérémonies ont été rehaussées par la présence du président de la cour constitutionnelle, des membres du bureau de l’Assemblée nationale, des élus du peuple, des membres du gouvernement, des membres des corps diplomatique et consulaire accrédités au Burundi, des membres des corps de défense et de sécurité, du maire de la ville de Bujumbura et bien d’autres.