• mer. Fév 28th, 2024

Vers la fin du mandat de la CNTB

ByAdministrateur

Mar 2, 2022

RUMONGE, 1er mars (ABP) – Les partenaires de la Commission nationale des terres et autres Biens (CNTB), sont appelés à aider dans la distribution des invitations de la CNTB aux parties en conflit.

Cet appel a été lancé par le chargé de la communication à la CNTB, M. Daniel Ngendakumana lors d’une conférence de presse animée le mardi 1er mars, au chef-lieu de la province Rumonge.

Ngendakumana a indiqué au cours de la même conférence, que 50 membres de la CNTB ont siégé pendant une période de trois semaines depuis le début du mois de février, pour étudier les dossiers soumis au niveau du recours.

Ainsi, les membres de cette commission sont présents sur tout le territoire du pays durant cette semaine avec comme mission l’exécution des dossiers déjà clôturés au niveau des délégations provinciales et au niveau du recours.

Les dossiers en cours d’exécution au niveau des délégations provinciales, a précisé M. Ngendakumana, sont ceux qui n’ont pas connu un acte de recours aux instances supérieures alors que, a-t-il martelé, chaque dossier de recours étudié et clôturé devient exécutoire.

Selon M. Ngendakumana, il est prévu 356 dossiers à exécuter pendant cette semaine dans toutes les provinces dont 66 dossiers de la province Rumonge, suivie des provinces de Cibitoke et Makamba avec 50 dossiers à exécuter pour chacune. Il a déploré que la fin du mandat de la CNTB est fixée au 13 mars 2022 alors que ladite commission, a-t-il signalé, dispose aujourd’hui de 22.864 dossiers (soit 31%), en attente de traitement dont 19.640 au niveau des délégations provinciales et 3.224 au niveau de la sous-commission de recours.

Il a clôturé ses propos en lançant un appel aux partenaires qui sont surtout l’administration communale et collinaire d’aider dans la distribution des invitations de la CNTB aux parties en conflit et vérifier que les parties gagnantes jouissent en bonne due forme, les décisions prises par la CNTB.