• lun. Juil 15th, 2024

L’encadrement socio-éducatif des enfants vulnérables préoccupe l’ONG GIRIYUJA

ByAdministrateur

Mar 10, 2022

BUJUMBURA, 9 mars (ABP) – L’ONG locale GIRIYUJA, s’attèle à l’encadrement socio- éducatif des enfants vulnérables, à risque ainsi que les enfants issus des communautés qui évoluent normalement à l’aide des bibliothèques virtuelles. Ces activités   sont développées dans le cadre de la mise en œuvre du projet dénommé « Ideas- Box » communément appelé « Bibliothèque Virtuelle », a-t-on appris mardi, du coordinateur national de cette ONG, M. Aimable Barandagiye.

Ces bibliothèques ont été implantées dans trois endroits de la mairie de Bujumbura   à savoir Kabondo (commune urbaine de Mukaza), Kanyosha (commune Muha) et Buterere (commune Ntahangwa). Elles   sont composées des ordinateurs, des high pad avec un contenu éducatif constitué des livres incorporés   et d’autres objets pouvant être manipulés par les enfants au cours de la séance d’encadrement.

Plus concrètement, a précisé M. Barandagiye, ces bibliothèques contribuent   au renforcement des connaissances des enfants en situation de rue en vue de faciliter leur réintégration scolaire. Elles aident aussi les enfants vulnérables à mieux se préparer pour leur future formation dans les différents métiers pratiques qui sont organisés par cette ONG. Il s’agit entre autres   de la couture, la mécanique, la soudure et la savonnerie.

Le coordonnateur national de l’ONG GIRIYUJA indique que ce projet qui a démarré le 1er juin 2020 et qui se termine en 2025 a permis l’encadrement socio-éducatif de plus de 3000 enfants du centre- ville de Bujumbura et des quartier Buterere et Kanyosha précisant que l’ONG GIRIYUJA a engagé 18 assistants sociaux qui s’occupent de l’encadrement de ces enfants

M. Barandagiye regrette que l’ONG ne soit plus à mesure de répondre favorablement à toutes les enfants des communautés qui souhaitent bénéficier des bienfaits de ce projet suite aux moyens financiers très limités. Néanmoins, a-t-il dit, l’ONG est en quête de financements en vue de multiplier ces outils d’encadrement pédagogiques des enfants et dans la mesure du possible, étendre ce projet dans d’autres quartiers de la mairie de Bujumbura et des communes de ses environs.

L’installation d’une seule bibliothèque virtuelle coûte à peu près 100mille Euros, soit 200 millions de Fbu, a précisé M. Barandagiye.

Signalons à toutes fins utiles que l’ONG GIRIYUJA exécute le projet « Ideas- Box » sur financement du Bibliothèque sans Frontières (BSF)