• jeu. Fév 22nd, 2024

Les jeunes appelés à s’approprier du programme PAEEJ pour s’auto-développer

ByAdministrateur

Mar 10, 2022

GITEGA, 8 mars (ABP) – Le Programme d’autonomisation économique et d’emploi des jeunes (PAEEJ) a, officiellement lancé ses activités dans la province Gitega (centre du Burundi), lundi 7 mars 2022. Cela a été aussi l’occasion d’expliquer la mission et la vision du PAEEJ_Burundi aux responsables des coopératives des jeunes de toutes les communes que compte la province Gitega.

Dans son discours, le coordinateur du PAEEJ au niveau national, Désiré Manirakiza, a indiqué que plus de 72% de la population burundaise sont âgés de moins de 35 ans et qu’ils sont majoritairement des chômeurs. Partant, il a fait savoir qu’actuellement le gouvernement n’est pas capable d’embaucher tous les jeunes, mais que ce problème s’affiche même au niveau des autres pays du monde.

Il a invité les jeunes de faire leur, ce programme d’autonomisation économique et d’emploi des jeunes, et d’en profiter pour élaborer des projets de développement pour s’auto-développer. Partant, il leur a fait savoir que la PAEEJ va leur donner des crédits à faible intérêt selon leurs catégories. Il a indiqué que ces jeunes sont classés dans trois catégories dont la catégorie des agriculteurs et éleveurs, celle des jeunes qui ont des grands projets et la dernière catégorie qui regroupe les jeunes entrepreneurs associés.

Selon M.Manirakiza, la première et la deuxième catégorie vont bénéficier des crédits remboursables sans intérêt alors que la troisième va le rembourser avec un intérêt de 7% comme on le fait dans la banque d’investissement pour les jeunes BIJE. Selon toujours lui, la 1ere catégorie va contracter un crédit de 5 à 10 millions de francs au moment où la deuxième et la troisième vont avoir un crédit de 10 à 100 millions de francs chacune. Il a, en outre fait savoir que chaque coopérative doit avoir 20 membres et va bénéficier de 300 poussins, l’objectif principal étant qu’à la fin de cette année, chaque coopérative aura 1000 (mille) poules et que la PAEEJ va leur chercher le marché.

Le coordinateur national du PAEEJ a expliqué que pour être membre de la coopérative des jeunes, tu dois être sans emploi, résidant sur la colline et avoir un âge compris entre 16 et 40 ans. Il a également signalé que les membres de la même famille biologique ou les conjoints ne peuvent pas adhérer dans une même coopérative.  Les critères partisans ou ethnies sont exclus.  L’égalité des genres est plutôt encouragée.

Dans son discours de bienvenue, l’administrateur de la commune Gitega Dr Jacques Nduwimana, a révélé que cette commune enregistre plus de 8000 jeunes dont la majorité est à la recherche d’emploi. Néanmoins, il a fait savoir que certains d’entre eux ont déjà changé de mentalité et ont déjà compris qu’ils doivent développer eux-mêmes l’esprit de créativité. Il a été l’occasion pour lui de féliciter ceux qui ont déjà fait des innovations en produisant notamment du charbon et des craies.

Prenant la parole, le chef du cabinet du gouverneur de la province Gitega, M. Gérard Nibigira a indiqué que le combat contre la pauvreté est un combat national. Il a appelé les jeunes à se joindre aux autres en conjuguant leurs efforts afin de combattre cet ennemi, selon l’appel lancé par le président de la République Evariste Ndayishimiye.

Selon lui, la jeunesse de la province Gitega ne contracte pas des crédits dans la banque des jeunes par rapport aux jeunes des autres provinces. Il les a interpellés à être des bons exemples en élaborant des projets rentables à présenter dans le programme d’autonomisation économique et d’emploi des jeunes pour avoir des crédits.

Signalons que les membres des coopératives qui vont bénéficier le crédit de base (poussins) vont être formés sur l’élevage moderne des poules au chef-lieu de leurs communes, mais que chaque coopérative va construire son poulailler.