• jeu. Fév 22nd, 2024

Les ONG appelées à respecter la protection sociale dans la mise en exécution de leurs projets

ByAdministrateur

Mar 15, 2022

RUYIGI, 14 mars (ABP) – Le secrétariat exécutif permanent de la commission nationale pour la protection sociale SEP/CNPS   appelle les responsables des projets et programmes des organisations non gouvernementales exécutés en province de Ruyigi, à respecter les mesures de protection sociales afin de garantir le développement inclusif.

Cet appel est lancé par M. Désiré Niyiburana, directeur administratif et financier au sein du SEP/CNPS après un atelier d’échange, tenu jeudi avec les ONG et projets œuvrant en province de Ruyigi sur les voies et moyens d’améliorer la collaboration dans le secteur de la protection sociale. Ce directeur administratif fait savoir que le besoin d’améliorer le développement de la population reste une évidence et nécessite de nouvelles stratégies.

Comme l’indique M. Niyiburana, le rôle des partenaires techniques et financiers dans la vie du pays est incontournable et des sommes colossales sont chaque année investis chaque année, par l’Etat et ses partenaires pour promouvoir le développement de la population dans diverses régions du pays, et cela est en soi une bonne chose.

Il précise toutefois que malgré les projets et programmes initiés par les différents partenaires, certaines communautés ne parviennent pas à atteindre le développement durable à cause de certains partenaires qui ne respectent pas les mesures garantissant la protection sociale. Il appelle ainsi tout en chacun à adopter un changement de comportement et travailler main dans la main avec les administratifs et responsables locaux pour mieux réaliser des activités et programmes qui correspondent aux besoins actuels de la population.

Le gouverneur de la province Ruyigi Mme Emérencienne Tabu a, quant à elle, apprécié que la CNPS ait réalisé cette opportunité pour échanger avec les responsables de ces projets et programmes à fin d’aboutir à une meilleure collaboration en faveur du bien et du bien-être de  la population.

Elle appelle enfin tout en chacun à évaluer ses points forts et faiblesses pour qu’ils puissent se ressaisir et redoubler d’effort ou s’engager résolument à faire sienne la protection sociale et joindre l’acte à la parole.