• lun. Fév 26th, 2024

Le changement de mentalité commence par soi-même, selon maître-assistant Ndoricimpaye

ByAdministrateur

Mar 15, 2022

BUJUMBURA, mars 22 (ABP) – La cellule d’appui aux jeunes entrepreneurs lauréats des universités publiques et privées du Burundi, en collaboration avec l’association Together for a New Burundi (T4NB), a organisé le jeudi 10 mars 2022, dans les enceintes du campus Rohero de l’Université du Burundi, les travaux communautaires consistant au curage du caniveau transportant l’eau de pluie et à l’hygiène de la cour dudit campus.

En marge de ces travaux, le point focal de l’association-mère Together for a New Africa (T4NA) au Burundi, qui est en même temps président et représentant légal de l’association T4NB, maître-assistant Jean Marie Vianney Ndoricimpaye, a indiqué que son association s’est jointe aux étudiants lauréats de l’Institut supérieur du commerce (ISCO) dans ces travaux communautaires dans le cadre d’inculquer l’esprit de l’innovation tant sociale qu’entrepreneuriale dans ces derniers.

Selon ce maître-assistant à l’université du Burundi dans l’ISCO, le changement de mentalité commence par soi-même pour ensuite aller changer la mentalité des autres au niveau des communautés d’origine ainsi que dans l’entourage. Il a profité de cette occasion pour faire remarquer à ces lauréats de l’ISCO que cette semaine est dédiée aux débutants en entrepreneuriat, les appelant ainsi à développer le leadership entrepreneurial en se regroupant en coopératives ou en associations afin de se développer et de créer des emplois.

Etant donné que l’ISCO est au service de l’entrepreneuriat et de l’innovation, et que ce dernier a été reconnu en 2016 par l’East African Community (EAC) comme un institut de référence grâce à sa qualité de l’éducation, le représentant légal de l’association T4NB a demandé à ces jeunes étudiants d’élaborer des projets innovants qui répondent aux besoins de leurs communautés d’origine, une initiative qui s’inscrit dans le cadre de s’approprier la journée internationale des startups (débutants en entrepreneuriat), célébrée le 11 mars de chaque année, a-t-il poursuivi.

Quant à l’association T4NB, M. Ndoricimpaye a fait savoir que cette dernière a pour objectif de donner des notions de base aux jeunes sur le changement de mentalité, qui se manifeste par l’amour envers autrui, le don de soi et par ne pas être une source de malaise dans la société. Cette association vise également la sensibilisation au leadership responsable et à l’entrepreneuriat des jeunes, a-t-il ajouté.

La tutrice de l’association T4NB, Mme Suavis Nkeshimana, a fait savoir que cette association inclusive a été agréée au Burundi en mars 2020, signalant que sa devise tourne autour du principe du respect des valeurs et de la « règle d’or », c’est-à-dire, une règle fondamentale selon laquelle personne ne peut ou n’oserait transgresser et qu’il ne faut pas faire ce que l’on ne veut pas qu’on fasse pour soi.

Les lauréats de l’ISCO ont exprimé leur gratitude aux membres de l’association T4NB pour le travail accompli, principalement au représentant légal de cette association qui, à part qu’il est leur enseignant, les accompagnent dans leur vie future en leur prodiguant des conseils qui vont les aider dans leurs communautés d’origine. Certains d’entre eux ont affirmé que c’est la toute première fois, depuis leur arrivée à l’université, de voir un enseignant de l’université qui rassemble les étudiants et qui s’associe à eux dans les travaux communautaires visant l’innovation sociale. Ils ont par ailleurs proposé que l’association Together for a New Burundi soit élargie jusqu’au niveau collinaire pour que toute la population soit au courant des travaux de ladite association qui œuvre pour le changement de mentalité tant au niveau individuel que communautaire.