• mar. Juin 18th, 2024

Quelque 200.000 jeunes membres des coopératives collinaires vont bénéficier de l’emploi dans l’entretien courant manuel des routes

ByAdministrateur

Mar 24, 2022

BUJUMBURA, 23 mars (ABP) – Le Ministère des Infrastructures, de l’Équipement et des Logements Sociaux, Ir Déogratias Nsanganiyumwami a animé mardi 22 mars 2022, un point de presse, où il a annoncé que quelque 200.000 jeunes membres des coopératives collinaires vont bénéficier de l’emploi, dans l’entretien courant manuel des routes.

Selon M. Nsanganiyumwami, une stratégie d’entretien courant manuel des routes vient d’être mise en place et sera appliquée par l’Agence Routière du Burundi (ARB), qui fera intervenir les coopératives collinaires de développement.

Il a précisé que cette stratégie du gouvernement s’inscrit dans le cadre de son programme « zéro nid de poule ».

Le ministre en charge des infrastructures a fait remarquer que les travaux qui sont prévus d’être exécutés par les coopératives sont entre autres, le curage des caniveaux, ponceaux, buses et dalots. Il a ajouté le débroussaillage sur toute l’emprise de la route et la faire respecter, le bouchage des ravines sur la chaussée et l’enlèvement des éboulements de terre, ainsi que le signalement des dégâts causés à l’infrastructure routière par les usagers du réseau routier.

Il a également indiqué que l’administration communale aura pour responsabilité d’identifier les coopératives collinaires plus performantes, pour l’exécution de ces travaux et de soutenir ces coopératives lors de l’exécution de ces travaux.

M. Nsanganiyumwami a relevé que tous les contrats seront bientôt signés entre l’ARB, l’administration et les représentants des coopératives désignées. Ajoutant que lundi 28 mars toutes les coopératives qui auront signé les contrats seront au travail tous les jours ouvrables de lundi à vendredi.

Il a par ailleurs signalé qu’un délai de 2 semaines a été fixé pour que lesdites coopératives aient terminé les travaux. Une équipe d’experts sera mis en place pour contrôler si les travaux seront bien exécutés. Il a fait savoir que c’est la 1ère phase de cette stratégie qui sera suivie par une 2ème phase de bitumage.

L’ARB aura la tâche de mettre à la disposition de ces coopératives du matériel approprié et de les encadrer dans l’exécution de ces travaux. Une enveloppe d’environ 1.000.000.000 de BIF est consacrée à cette 1ère phase, a précisé M. Nsanganiyumwami. Le coût prévisionnel d’entretien est de 100.000 BIF par mois et par kilomètre bien entretenu, qui sera perçu par les coopératives. Il a indiqué que l’entretien, au cours de cette 1ère phase va s’étendre sur 909 km et 9 Routes Nationales (RN) seront concernées. Ces routes ont été ciblées suite à leur rôle d’intégration régionale, soit à leur caractère économique, stratégique, sécuritaire, touristique ou de facilitation du commerce, a-t-il expliqué.

Les routes nationales dont il est question sont, la RN1 et RN2 reliant les deux capitales (économique et politique); la RN7 reliant la ville de Bujumbura et les provinces du Sud. La RN12 reliant le Burundi et la Tanzanie à partir de Gitega (Gitega, Karusi, Muyinga, Kobero) et la RN6 reliant le Burundi à la Tanzanie via le corridor Nord RN1 seront concernées. Les autres routes concernées sont la RN5 reliant la ville de Bujumbura à la province de Cibitoke ; la RN9 reliant la capitale économique à la province de Bubanza et la RN8 reliant Gitega aux provinces du Sud.