• sam. Juil 13th, 2024

Commémoration, à travers tout le pays, du 28ème anniversaire de l’assassinat du président Cyprien Ntaryamira

ByAdministrateur

Avr 8, 2022

BUJUMBURA, 6 avr (ABP) – Le Burundi a commémoré, le mercredi 6 avril, l’assassinat du président feu Cyprien Ntaryamira survenu au Rwanda le 6 avril 1994 et les cérémonies se sont déroulées dans toutes provinces du pays.

Dans la capitale économique du Burundi, ces cérémonies ont été rehaussées par la présence du président de la République du Burundi, M. Evariste Ndayishimiye, accompagné de son épouse.

Lesdites cérémonies ont vu la participation du premier ministre, des présidents des chambres du parlement, des membres du corps diplomatique accrédités au Burundi, des représentants des partis politiques et des confessions religieuses ainsi que des familles biologiques des victimes.

                                              Le couple présidentiel dépose une gerbe de fleurs

Elles ont débuté par une messe en mémoire de feu président Ntaryamira, célébrée à la cathédrale Regina Mundi en Marie de Bujumbura par Mgr Anatole Rugirinyange.

Dans son homélie, Mgr Rugerinyange a invité les burundais à respecter l’héritage de feu président Cyprien Ntaryamira en se souciant de la discipline dans leur vécu quotidien.

Il a également demandé les chrétiens présents d’être des gens disciplinés qui gardent la parole de Dieu pour vivre dans la vérité. Il a demandé aux burundais d’être de vrais témoins de la résurrection de Jésus Christ à travers la paix, la justice et l’amour.

Le gouverneur de la province Rumonge et le chef de cabinet déposent une gerbe de fleurs jusqu’au monument de l’unité nationale

Les cérémonies ont été poursuivies par le dépôt des gerbes de fleurs au boulevard du 1er novembre où reposent feu Cyprien Ntaryamira et certains de ses collaborateurs par le couple présidentiel, suivi du corps diplomatique, les familles des disparus et les partis politiques.

Les activités ont été clôturées par l’écoute du discours qu’a prononcé feu président Ntaryamira, un discours qui était centré sur la restauration de la discipline dans tous les secteurs de la vie nationale et le respect des droits de l’homme au Burundi.

En province Karusi, une messe en sa mémoire a précédé les activités qui se sont déroulées au monument de l’unité nationale. Après le dépôt des gerbes de fleurs successivement par les représentants de l’administration et des partis CNDD-FDD, APDR et CODEBU iragi rya Ndadaye, les participants à ces cérémonies ont attentivement écouté le discours de feu président Ntaryamira.

Le gouverneur de la province Gitega dépose une gerbe de fleur au monument de l’unité nationale

Interprétant ce discours, le gouverneur de province, Mme Calinie Mbarushimana est revenue avec insistance sur le mot discipline. Ce vocable implique selon elle,le respect, l’amour, la ponctualité et l’assiduité. Les jeunes en particulier, sont, aujourd’hui appelés à penser sur la signification de ce mot afin de revivre les bonnes mœurs, a-t-elle demandé.

Mme Mbarushimana a ensuite parlé de la vie de la province. La sécurité est assez bonne selon le gouverneur. La population vaque paisiblement aux travaux quotidiens mais faut-il penser au sarclage du haricot et du riz d’une part et penser aux cultures de soudure d’autres part. La récolte du maïs pour la saison A est satisfaisante mais faut-il bien gérer et ne vendre que le surplus, a-t-elle fait appel.

Par rapport au développement, à la une se trouve la construction du stade moderne qui va, coûte que coûte héberger les cérémonies de la fête de l’indépendance du premier juillet prochain.

En province Cibitoke, la commémoration de cet événement s’est déroulée au chef-lieu de cette province. Il s’est observé une participation peu nombreuse surtout de la population, par rapport aux autres événements dédiés aux illustres disparus. Les cérémonies de la journée ont débuté par une prière œcuménique, suivie par le dépôt des gerbes de fleurs au monument érigé pour cet événement.

Des participants interviewés par l’ABP, témoignent qu’ils se souviendront toujours de ses conseils et de la discipline que feu président Ntaryamira ne cessait de prodiguer à la population burundaise.

A Rumonge, la population s’est également associée aux autres Burundais pour se souvenir l’assassinat du président Cyprien Ntaryamira. Les cérémonies ont débuté par une messe œcuménique en sa mémoire célébrée à la paroisse de Rumonge, suivie d’une marche effectuée par les participants depuis l’église jusqu’au monument de l’unité nationale sis en face du bureau provincial où ont été déposées des gerbes de fleurs, par les administratifs et les responsables des partis politiques agréés ainsi que ceux des corps de défense et de sécurité à Rumonge.

Dans son discours, le gouverneur de la province Rumonge, Consolateur Nitunga, a exhorté les administratifs à s’appuyer sur la discipline comme l’a dit feu président Ntaryamira, afin de servir leurs administrés et de faciliter les hommes d’affaires qui souhaitent investir dans des projets de développement dans la province Rumonge. Il leur a aussi invité à sensibiliser la population sur la protection de l’environnement en traçant les courbes de niveaux sur toutes les collines et surtout sur les montagnes surplombant le lac Tanganyika qui a une importance capitale dans la vie de la province. Les acquéreurs des parcelles se trouvant au chef-lieu de la province Rumonge sont appelés par le gouverneur à construire des bâtiments modernes dans le but d’avoir une ville propre.

En province Gitega, la population n’a pas été en reste dans la commémoration du 28ème de la mort du président de la République, feu Ntaryamira, a-t-on constaté sur place.

Les cérémonies pilotées par le gouverneur de province, M. Venant Manirambona, ont débuté par une célébration eucharistique, à la paroisse Saint Sacrément de Rukundo. Elles ont vu la participation de certains fonctionnaires de l’État, des autorités des forces de défense et de sécurité, d’une population rurale issue des périphéries de la ville de Gitega et d’une communauté estudiantine.

A l’issue de la messe, les cérémonies se sont poursuivies au monument de l’unité nationale. Des gerbes de fleurs y été déposées successivement par l’autorité provinciale, l’administrateur communal de Gitega, la représentation du parti CNDD-FDD, celle des partis UPRONA, FRODEBU et APDR.

L’allocution de circonstance a été un discours que Feu Président Ntaryamira a prononcé, à l’occasion de son investiture. La substance de ce discours était entre autres l’appel des Burundais au respect de la dignité humaine et à la sauvegarde de la cohésion nationale. Pour y arriver, il préconisait la restauration de la discipline dans toutes les instances de la vie nationale, citant notamment l’armée, l’éducation nationale, le fonctionnariat, les partis politiques et l’administration. De cette façon, a-t-il conclu, l’on aura restauré le Burundi comme un Etat de droit.

En province Kayanza, les cérémonies relatives à la commémoration du 28ème anniversaire du décès du président Cyprien Ntaryamira ont débuté par une messe célébrée à la paroisse catholique Christ-Roi sise au chef-lieu de cette province. Sous les auspices du chef de cabinet du gouverneur de province, M. Vianney Ndikumana, et en présence des responsables communaux, les cérémonies se sont poursuivies au monument du héros de la démocratie qui était, lui aussi, issu du parti Sahwanya Frodebu. Il y a été déposé sept gerbes de fleurs respectivement par l’administration provinciale et communale de Kayanza, celle des corps de défense et de sécurité, une gerbe de fleur de l’appareil judiciaire ainsi que celles des formations politiques telles que Sahwanya Frodebu, CNDD-FDD et UPRONA. Les cérémonies du jour se sont clôturées par l’écoute du discours prononcé par Feu president Ntaryamira à travers lequel il insistait sur la promotion de la discipline dans tous les domaines et le respect des droits humains.

En province Bubanza, les habitants de toutes les cinq communes se sont rencontrés au chef-lieu de province pour cette commémoration et les festivités étaient rehaussées par le gouverneur de la province Bubanza, Cléophas Nizigiyimana, a-t-on constaté sur place.

A part les gerbes de fleurs des administratifs provinciaux et communaux, seuls quatre partis politiques, à savoir le CNDD-FDD, Sahwanya FRODEBU, CNL et APDR, ont déposé les fleurs au monument du président Cyprien Ntaryamira.

Dans son allocution le gouverneur Nizigiyimana, a invité les habitants de cette province d’être de bons héritiers du président Ntaryamira dans l’instauration de la discipline dans tous les secteurs de la vie de cette province. Il leur a demandé également à s’adonner au développement, au respect mutuel et des droits de l’homme, à la solidarité et à l’entraide mutuelle, ainsi qu’à la sauvegarde de la paix et la sécurité, piliers majeurs du développement.

Le gouverneur a appelé les fonctionnaires à servir de bonne référence dans l’augmentation de la production agricole, avec des champs de rayonnement.

Notons que les cérémonies ont été débutées par une messe célébrée à la cathédrale Christ Roi de Bubanza.

En province cankuzo, les cérémonies ont débuté par une messe célébrée à la paroisse catholique Cankuzo et se sont poursuivies devant le bureau de cette province par le dépôt des gerbes de fleurs sur le monument de l’unité nationale.

Le gouverneur de province Boniface Banyiyezako a rappelé que les Burundais partagent un même pays qui est le Burundi. Il a demandé la population d’oublier les moments désagréables qu’a connus le pays, plutôt de garder en mémoire le message laissé par feu président Ntaryamira.

Selon lui, en tant que frères et sœurs, les Burundais doivent être caractérisés par l’amour, la solidarité. Il a appelé la population à la promotion de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage pour le développement familial et national.