• ven. Mar 1st, 2024

Le chef d’Etat reçoit en audience les nouveaux ambassadeurs de Ghana et deTunisie au Burundi

ByAdministrateur

Avr 14, 2022

GITEGA, 13 Av. (ABP) – Le chef d’État burundais, M. Évariste Ndayishimiye, a reçu en audience, mardi, le 12 avril 2022, au palais présidentiel de Gitega, dans la capitale politique du pays (centre du pays), deux nouveaux ambassadeurs porteurs des lettres de créances de leurs pays respectifs, à savoir la Tunisie et le Ghana.

A l’issue de l’entretien, le porte-parole-adjoint du chef de l’État, M. Alain Diomede Nzeyimana a révélé à la presse la teneur des échanges. Le président Ndayishimiye a brossé à ses hôtes la situation socioéconomique et politique du Burundi. Il leur a précisé que la sécurité va s’améliorant, après les élections de 2020, d’après M. Nzeyimana.

En matière de développement, le président Ndayishimiye leur a parlé du chemin de fer en chantier pour relier la Tanzanie, le Burundi et la République Démocratique du Congo. Le chef d’État leur a rappelé que le Burundi dirige pour le moment le Conseil paix et sécurité de l’Union africaine, ajoutant que le Burundi fera de son mieux pour faire marcher les activités pendant tout le mois d’avril courant, a fait savoir M. Nzeyimana.

Celui-ci a ajouté que le président de la République a invité les nouveaux ambassadeurs à oeuvrer pour les bonnes relations entre les pays africains, dans le cadre de la coopération Sud-Sud. Au chapitre des échanges, l’ambassadeur de la Tunisie, M. Hatem Landoulsi, a indiqué que son pays traverse une situation qui n’est pas bonne. Il a expliqué que la guerre en Ukraine a touché la Tunisie à cause de la carence des céréales qui servent dans la fabrication du pain.

Toutefois, M. Landoulsi a indiqué qu’il y a espoir du changement de cette situation.  » Il y aura des conférences qui vont se dérouler en Tunisie cette année, a-t-il fait savoir en citant notamment la conférence de la Francophonie et une autre qui sera organisée par le Japon ». M. Landoulsi espère que les contacts avec les invités aideront la Tunisie à sortir de la crise.

Quant à l’ambassadeur du Ghana, M. Damptey Bediako Asare, il a apprécié le succès que connaît le président burundais et son pays, le Burundi. Il a émis le souhait du renforcement des relations de coopération dans les secteurs de la santé et de l’éducation.

Le chef d’État burundais tenant dans ses mains la lettre de créances du nouvel ambassadeur de Ghana au Burundi