• lun. Fév 26th, 2024

Formation pratique en techniques audio-visuelles

ByAdministrateur

Mai 12, 2022

CANKUZO, 11 mai (ABP) – Le ministère des Affaires de la Communauté Est-africaine, de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, par le biais de l’Agence burundaise d’emploi des jeunes organise, en province Cankuzo (est du Burundi), de mardi 10 à vendredi 13 mai 2022, un atelier de formation pratique en techniques audio-visuelles aux jeunes diplômés sans emploi de cette province, apprend l’ABP sur place.

Au premier jour, les jeunes filles ont exprimé leur sentiment de satisfaction de se retrouver ensemble avec les garçons dans ladite formation visant le changement de mentalité.

Le métier de prise de photos et vidéos est pour les garçons, estiment-elles, pensant que les techniques avancées que l’on utilise dépassent leur entendement.

                             Les jeunes entrain d’apprendre la prise d’images et photos

A cette occasion, tous ces jeunes participants (garçons et filles) ont indiqué que cette opportunité les aidera à arriver en plein développement, s’engageant à se regrouper dans des coopératives de studios. Ces groupements viendront comme réponse au souhait du directeur de l’agence burundaise de l’emploi et délégué du ministère ayant la jeunesse dans ses attributions, M. Vital Niyungeko.

D’après cette même personnalité, il est temps de rompre avec l’habitude de la main tendue, plutôt de l’auto-développement. Il a ainsi appelé les bénéficiaires à apprendre par cœur ces notions combien utiles au quotidien et au partage des acquis avec les autres. Il a affirmé que le ministère des Affaires de la Communauté Est-africaine, de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, accompagnera, via cette Agence, les coopératives en matériels nécessaires pour les studios.

Afin de mieux comprendre, les participants ont demandé l’augmentation de la période de formation et même des matériels didactiques comme les ordinateurs.

Quant au conseiller du gouverneur de la province Cankuzo chargé des affaires socio-culturelles Evelyne Dusenge, elle a apprécié positivement le projet et a demandé leur intervention dans d’autres domaines de développement de la jeunesse.