• ven. Mar 1st, 2024

Les administratifs de la commune Mukaza appelés à inspirer leurs dirigés à s’atteler aux travaux de développement

ByAdministrateur

Mai 19, 2022

BUJUMBURA, 18 mai (ABP) – L’administrateur de la commune urbaine de Mukaza, M. Rénovat Sindayihebura, appelle les administratifs à tous les niveaux à être de bons leaders qui inspirent leurs dirigés à s’atteler aux travaux de développement. C’était au cours d’une réunion qu’il a tenue mercredi le 18 mai 2022, au centre islamique sis en zone Rohero, à l’endroit des membres du conseil communal de Mukaza, des conseillers de colline, des natifs de la commune, des représentants des coopératives de développement et des associations sans but lucratif, des partenaires au développement ainsi que des représentants des confessions religieuses.

Sindayihebura a indiqué que la réunion était organisée dans l’objectif de présenter aux participants l’état de la vie actuelle de la commune dans tous les secteurs et de s’auto-évaluer pour ensuite s’embarquer dans une nouvelle phase d’efforts pour la réalisation des perspectives de la commune.

S’agissant de la vaccination des enfants, cette autorité communale a signalé qu’il y a eu une avancée significative car, a-t-il expliqué, 80% des citadins vivant dans cette commune font vacciner leurs enfants alors qu’on enregistrait auparavant moins de 50% des enfants vaccinés. Il a fait remarquer que la pandémie de Covid-19 a été anéantie dans cette commune suite au respect des mesures barrières, rappelant néanmoins que cette pandémie existe encore et qu’il faut toujours éviter sa propagation.

Selon M. Sindayihebura, la commune Mukaza fait face à certains défis tels que la persistance du phénomène des enfants en situation de rue, les cas de vol, le commerce ambulant pratiqué surtout par les femmes ainsi que les cas de divorce. Pour les cas de vol, il a signalé que l’on va tout faire pour éradiquer ce phénomène perturbateur de la sécurité, tandis que pour le commerce ambulant, ces femmes doivent exercer leur métier au marché non pas dans la rue.

Sur le plan politique, l’administrateur de Mukaza a fait savoir que les comités mixtes de sécurité sont à l’œuvre, les différents partis politiques œuvrant en commune Mukaza cohabitent pacifiquement et organisent des réunions en toute tranquillité. Dans le domaine de la justice, il a révélé que les dossiers qui se trouvent dans les cours et tribunaux sont surtout ceux des disputes liées aux propriétés foncières.

Dans le secteur de l’environnement, M. Sindayihebura a indiqué que la commune a planté des arbres, dont les bambous, pour la protection des rivières Ntahangwa et Muha, tandis que sur le plan social, la commune a assisté les vulnérables et les personnes âgées.

Au cours des interventions des participants, un certain Saidi Bizimana a remercié l’administration communale pour la construction de la clôture de l’école Bassin I, qui était devenue un refuge pour les voleurs, et pour la disponibilisation du plan communal de développement communautaire pour tout le monde. Certains participants ont demandé à l’administration communale de redoubler d’efforts dans la sensibilisation de la population pour qu’elle puisse comprendre le bien-fondé de travailler en coopératives.

La présidente du conseil communal de Mukaza, Mme Anick Nsabimana, a fait remarquer que les natifs de Mukaza n’affluent pas aux coopératives alors qu’ils doivent prendre le devant. Elle a, par ailleurs, signalé que les 10 millions accordés aux coopératives collinaires n’appartiennent à aucun parti politique, mais plutôt ils appartiennent à la population.

Vue partielle des participants