• mar. Fév 27th, 2024

Atelier de consultation des parties prenantes à la base sur la PNP pour la région ouest

ByAdministrateur

Mai 27, 2022

CIBITOKE, 25 mai (ABP) – Un atelier régional de consultation des parties prenantes à la base sur la Politique Nationale de Population (PNP), pour les provinces de Cibitoke, Bubanza, Muramvya, Bujumbura et la Mairie de Bujumbura, s’est tenue du 24 au 25 mai, au chef-lieu provincial de Cibitoke.           Dans son mot d’ouverture, le DG en charge du territoire au Ministère de l’intérieur, du Développement communautaire et de la sécurité publique, M. Nestor Habonimana a fait savoir que la mise en place d’une PNP au Burundi s’inscrit dans le cadre de la volonté politique de s’aligner sur les outils programmatiques tant au niveau international que national, mettant la population au centre du développement.

Pour y arriver, des défis sont à relever, la croissance démographique rapide avec des conséquences sur le développement socio-économique du pays et le niveau de vie de sa population, a-t-on appris.

En outre, cette dernière exerce une pression sur les ressources et les infrastructures socio-économiques disponibles, et peut constituer un défi pour la planification du développement, dans la mesure où les besoins risquent de croître plus vite que les ressources disponibles, d’après le facilitateur de l’atelier. Le Représentant Résident Adjoint de l’UNFPA au Burundi, Dr. Kacou Pierre Konan, dans son mot de circonstance, au regard des défis démographiques et les pratiques de la production agro-pastorale du Burundi, des ressources indispensables à la survie et au bienêtre des générations s’amenuisent et la dégradation de l’environnement s’intensifie.

Ainsi, le gouvernement s’est engagé à élaborer et mettre en œuvre une PNP, à travers laquelle des stratégies de mobilisation sociale, pour bénéficier des dividendes démographiques, a-t-il précisé. Pour ce fait, des stratégies à travers des actions: la sensibilisation des leaders politico- administratifs, et des leaders d’opinion, pour promouvoir la planification familiale, selon le Représentant Résident Adjoint de l’UNFPA

Quant au Professeur Salomon Nsabimana, qui a présenté le contenu de la PNP, le but de ce genre d’atelier est de rassembler les avis et les contributions des parties prenantes à la base, sur le projet de la PNP. Pour ce dernier, 40% de la population burundaise ont moins de 15 ans, tandis que 60% ne dépassent pas 25ans, tandis que le nombre d’habitants par km2 arrive actuellement à 494. Ce qui signifie que les consommateurs deviennent de plus nombreux par rapport aux travailleurs, d’après différents intervenants qui ont soutenu le projet de PNP.

En vue de bénéficier des dividendes démographiques, il faut signaler que le gouvernement se propose une vision, « d’une nation soucieuse d’une parenté responsable au sein de la population et d’un développement inclusif et durable »