• lun. Fév 26th, 2024

La FAO fournit un appui multiforme aux populations rurales afin d’améliorer leurs moyens de subsistance

ByAdministrateur

Mai 31, 2022

BUJUMBURA, 28 mai (ABP) – L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), fournit un appui multiforme aux populations rurales dans le cadre d’améliorer leurs moyens d’existence, a-t-on appris le mercredi 25 mai 2022 au cours d’une conférence de presse animée par le coordonnateur résident du système des Nations unies au Burundi, M. Damien Mama, en collaboration avec le PAM, la FAO et le FIDA.

Selon le responsable adjoint du programme FAO au Burundi, M. Alain Gilbert Ndakoze, l’appui multiforme de la FAO dans le domaine de la production agricole a comme impact l’augmentation des rendements des cultures, des revenus des ménages appuyés et partant, l’amélioration de l’alimentation et de la nutrition des populations rurales.

Au cours de l’année agricole 2021-2022, la FAO a appuyé les 146 multiplicateurs des semences dans les provinces Bubanza, Cankuzo et Ruyigi en leur octroyant 27 tonnes de semences certifiées de haricot bio certifié. Cet appui a permis de produire 270 tonnes de semences de haricots bio certifiés qui ont été rachetés par la FAO et redistribués aux populations appuyées pour leur permettre de mettre en place la saison agricole afin d’améliorer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle, a illustré M. Ndakoze.

Soulignant que le domaine prioritaire de la FAO est l’amélioration durable de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des citoyens, M. Ndakoze a indiqué que la FAO appuie le gouvernement du Burundi dans l’accroissement des productions agricoles, animales, forestières et halieutiques à travers la disponibilité des moyens et des techniques améliorées et innovantes de production et en assurant l’accès aux connaissances.

Le responsable adjoint du programme FAO a signalé que les actions de cette organisation onusienne couvrent 15 provinces du pays sauf les provinces Cibitoke, Karusi et Rutana. Ces actions inscrites dans le « Cadre de programme pays (CPP) du Burundi s’articulent sur l’intensification de la production agricole et la professionnalisation des organisations de producteurs, la gestion durable des ressources naturelles et la résilience au changement climatique ainsi que le renforcement des capacités et l’appui institutionnel, a-t-il clarifié.

« L’appui des ménages en animaux domestiques et en intrants augmente la production laitière et de viande produisant des effets directs sur l’alimentation et la nutrition des ménages appuyés et des populations environnantes », s’est réjoui M. Ndakoze, qui ajoute que cet appui influe également sur le comportement alimentaire et culinaire de ces ménages car, a-t-il souligné, les appuis de la FAO sont toujours accompagnés par le partage des connaissances dans le domaine d’appui afin de promouvoir le savoir-faire au sein des populations rurales.

M. Ndakoze n’a pas manqué d’indiquer à la presse que le cadre stratégique 2022-2031 de la FAO a pour ambition d’appuyer la réalisation du Programme 2030 par une transformation des systèmes agroalimentaires destinée à les rendre plus efficaces, plus inclusifs, plus résilients et plus durables, en vue d’améliorer la production, la nutrition, l’environnement et les conditions de vie, sans laisser personne de côté.