• mar. Juin 18th, 2024

Le secteur des services enregistre une hausse de 1,2% au premier trimestre 2022, selon l’ISTEEBU

ByAdministrateur

Juin 6, 2022

BUJUMBURA, 1er juin (ABP) – L’analyse globale de l’activité économique dans le secteur des services est marquée par une hausse de 1,2% au premier trimestre 2022 comparativement à la même période de 2021, a indiqué l’Institut des Statistiques et des Etudes Economiques (ISTEEBU) dans sa publication récente sur l’ Indice du chiffre d’affaire dans le secteur tertiaire constitué du commerce et des services.

Les secteurs qui ont plus contribué à la hausse de cet indice, sont le secteur des banques et des assurances marquant un taux de croissance positive de 31,7% avec une contribution positive de 14,2 points, le secteur de l’hébergement et de la restauration qui a enregistré un taux de croissance positive de 52,4% avec une contribution positive de 0,7 points.

Le secteur immobilier a également enregistré un taux de croissance positif de 33,7% avec une contribution de 0,1 point.

Par contre le secteur de l’information et de la communication et le secteur du transport et de l’entreposage ont respectivement chuté de 26,9% et de 18,4. Aussi on note une diminution de 69,6% avec une contribution négative de 0,3 dans le secteur d’activités artistiques, sportives et récréatives. Il se remarque également une baisse du taux de croissance de 59,2% et de 12,0% respectivement dans les activités spécialisées, scientifiques et techniques et dans les activités en rapport avec la santé humaine et la santé sociale.

Le secteur du transport maritime et celui de l’entreposage et activités des auxiliaires de transport ont respectivement augmenté de 5,3% et de 1,2%.

Par contre le volume d’activité du secteur du transport terrestre et de l’entreposage au cours du premier trimestre 2022 s’est caractérisé par une baisse de 18,4% comparée à la même période de l’année précédente. En effet, l’on constate que le secteur du transport terrestre a enregistré un taux de croissance négatif de 39,4%. Cette dernière s’explique, selon l’ISTEEBU par la pénurie du carburant observée dans le pays, ce qui réduit en conséquence le transport.

Selon l’ISTEEBU, cet indice fait état de la fluctuation du chiffre d’affaires des entreprises du secteur tertiaire. L’un des principaux objectifs de la compilation des indices du chiffre d’affaires est de décrire les variations de court terme en valeur et/ou en volume du chiffre d’affaires du commerce et des services, bref l’évolution de l’activité économique dans ces deux secteurs.

L’ICA est sans dimension et facilite les comparaisons dans le temps et dans l’espace de l’intensité des activités dans le commerce de distribution et les services.

L’ICA renseigne sur les changements et mouvements qui interviennent dans le climat des affaires. Lorsque cet indice est élevé, cela est synonyme à priori d’un climat favorable dans les affaires, selon l’ISTEEBU.