• dim. Juin 16th, 2024

Les réfugiés du camp de Kavumu appelés au strict respect de la loi

ByAdministrateur

Juin 6, 2022

CANKUZO, 2 juin (ABP) – Les réfugiés du camp de Kavumu en commune et province Cankuzo (est du Burundi) sont appelés au respect de la loi, c’était mercredi 1er juin 2022 lors d’une réunion de sécurité que le gouverneur de cette province, M. Boniface Banyiyezako a tenue à leur endroit à l’intérieur de ce camp, a appris l’ABP sur place.

Dans cette réunion, le gouverneur de cette province M. Boniface Banyiyezako a indiqué que la paix et la sécurité constituent le pilier du développement durable. Il a profité de l’occasion pour appeler ces réfugiés à couper court avec l’habitude du concubinage, des mariages illégaux, ce qui se manifeste à cet endroit des fois avec des partenaires burundais. Selon lui, les enfants nés de ces relations succombent du fait qu’ils ne bénéficient d’aucune assistance de réfugiés, un problème qui sera de plus en plus aggravé après le départ de leurs pères expliquant que leurs mères seules ne seront pas à mesure de les prendre en charge.

                                                                                                                                            vue partielle des participants

Ces mêmes réfugiés ont été recommandés de ne plus sortir du camp sans avoir le billet de sortie octroyé par l’ONPRA. Ici, il a demandé à cette organisation de tout faire pour faciliter l’accès à ce billet pour tous ceux qui souhaitent dépasser les enclos du camp. Rappelant les avantages leur déjà accordés à savoir l’accès à l’école de l’extérieur du camp et à la circulation, M. Banyiyezako les a interpellés au strict respect de la loi.

Au problème soulevé de mariage qui est permis une fois l’année dans ce camp, ce qui cause quelques fois ces mariages illégaux comme l’ont fait savoir les réfugiés, le gouverneur de la province Cankuzo a répondu que avec l’administrateur communal de Cankuzo, ils vont le régler  à ce qu’ils se célèbrent au moins 4 fois l’année.

Il en est de même pour l’accès aux différents extraits qui demandent un grand contour pour en avoir. L’administrateur de la commune Cankuzo, Mme Chantal Irakoze a été recommandée de faciliter l’accès à ce service.

A tous ces défis évoqués s’ajoute le manque de latrines au marché commun avec le reste de la population et le manque de savons de lessive. Le gouverneur a fait savoir qu’on va s’asseoir avec les différentes parties prenantes pour trouver la solution à ce manque de latrines. Quant au manque de savons de lessive il y’a trois semaines,  le chef de la sous délégation du HCR à Ruyigi, Pentshi-a-Maneng Peggy a fait savoir que des conteneurs de ces produits sont déjà à la frontière, qu’il faut attendre la fin des opérations de dédouanement.

Le gouverneur Boniface a enfin appelé ces réfugiés à la bonne cohabitation avec la population  hôte  ainsi qu’à leur collaboration aux travaux d’auto-développent afin de promouvoir la paix et la sécurité.

Notons que des organisations internationales intervenant dans la vie de ce camp à savoir le PAM, HCR, COPED ont été représentées dans cette réunion et que ce camp abrite plus de 16 mille personnes réparties dans plus de 3000 ménages.