• mar. Mar 5th, 2024

La quadrilogie appelée à travailler en synergie pour consolider la sécurité

ByAdministrateur

Juin 6, 2022

MUYINGA, 3 juin (ABP) – La sécurité est mise à rude épreuve dans les communes de Buhinyuza, Gashoho et Mwakiro de la province Muyinga (nord-est du Burundi), par la croyance aux pratiques obscurantistes,  ont tour à tour indiqué,  mercredi au cours d’une réunion mensuelle de sécurité, les administrateurs desdites entités. Selon ces autorités communales, ce comportement entraine souvent un climat de méfiance entre les suspects  » ensorceleurs  » et le reste de la communauté. Aussi, ont-elle déploré des malades dans certains cas s’en remettent aux sorciers au lieu de consulter les structures de soins. En commune Gashoho, la population dans certaines collines vit une peur panique à la suite d’un phénomène dont personne ne maîtrise, a alerté l’administrateur communal, Mme Faousia Kabatesi.

En commune Giteranyi, l’administration est préoccupée par des actes de destruction méchante répétitifs. Des champs de bananeraie sont méchamment détruits, coupés à la machette. Des animaux domestiques à l’étable comme le gros bétail ou les porcs sont tués ou mortellement blessés. Un comportement criminogène recensé dernièrement sur les collines Murama et Rusenyi, a indiqué Floride Nduwayezu,  le nouvel administrateur.

Le gouverneur de province, Jean Claude Barutwanayo, a appelé la quadrilogie à travailler en synergie pour renforcer la sécurité. Comme stratégie, il a suggéré de redynamiser le renseignement afin de mener des actions anticipatives pour contrecarrer les éventuels fauteurs de troubles. Aussi, l’encadrement serré de la population est aussi une autre stratégie pour garantir la sécurité. Les responsables de la police, présents dans la rencontre, ont condamné à vive voix, la tentative d’une personne,  de désarmer,  la nuit de lundi dernier, un policier à Bwasare en commune Gasorwe. Ils ont demandé à la justice de sanctionner ce hors la loi pour servir de leçons aux autres délinquants. Revenant sur les croyances aux pratiques obscurantistes, le commissaire provincial de la police, le colonel Melchior Bizimana, a exhorté les administrateurs à sensibiliser la population au comportement social positif en mettant en avant les enseignements fournis par le clergé et les autres pasteurs.