• mar. Mar 5th, 2024

Le ministre en charge des Technologies de l’information appelle tout un chacun à venir en aide aux personnes plus âgées

ByAdministrateur

Juin 14, 2022

BUJUMBURA,10 juin (ABP) – Le ministre de la Communication, des Technologies de l’information et des Médias, Mme Léocadie Ndacayisaba, en compagnie des cadres du ministère lui confié, du directeur du département de l’intégration sociale au ministère ayant la solidarité nationale dans ses attributions, M. Jean Christophe Ndikumana et du représentant de l’Agence de régulation et de contrôle des télécommunications (ARCT), a effectué le jeudi 9 juin 2022 une visité  à l’hôpital Prince Régent Charles et aux centres de la congrégation des sœurs « Bene Mukama » hébergeant les personnes âgées, dans le cadre de la célébration de la journée internationale des télécommunications et de la société de l’information.

Le thème choisi pour cette année par l’Union internationale des télécommunications est « les technologies numériques au service des personnes âgées et du vieillissement en bonne santé », a constaté l’ABP sur place.

Dans son discours de circonstance, le ministre Ndacayisaba a fait remarquer que cette journée est célébrée au niveau international le 17 mai de chaque année, mais que le Burundi a préféré de la célébrer du 9 au 10 juin 2022 sous le même thème. « Atteindre l’âge de vieillissement est une bénédiction de Dieu », a souligné Mme Ndacayisaba tout en ajoutant que le gouvernement ne ménage aucun effort pour assister les personnes âgées.

Elle a précisé que le gouvernement du Burundi vient en aide aux personnes âgées sous diverses formes : l’octroi des cartes d’assistance maladie aux vulnérables les plus âgés, la gratuité des soins aux retraités sans oublier que les textes fixant les modalités de revoir à la hausse les salaires des retraités sont en cours d’élaboration.

Le ministre Ndacayisaba a, par ailleurs, signalé que les technologies de l’information aident les personnes âgées, notamment,  à rester en contact avec leurs familles vivant au Burundi ou à l’étranger, à traiter le malade par télémédecine.

Dans le cadre de s’approprier le thème de cette année, Mme Ndacayisaba a précisé que le ministère lui confié s’est associé à toutes les sociétés œuvrant dans le secteur des télécommunications pour venir en aide aux patients les plus âgés n’ayant pas des moyens de se payer les factures depuis leur jour de l’hospitalisation jusqu’au 9 juin 2022, ainsi qu’aux personnes âgées hébergées dans les centres de la congrégation des sœurs Bene Mukama.

A l’hôpital Prince Régent Charles, ce ministre a assisté 11 patients avec une enveloppe de cinq millions de francs burundais dont un patient qui a été payé la totalité de la facture.

Au centre national de la congrégation des sœurs « Bene Mukama » sis en zone Rohero de la mairie de Bujumbura, Mme Ndacayisaba a octroyé une aide constituée par 500 kg de haricots, 500 kg du riz, 50 pagnes et 15 cartons de savons aux personnes âgées hébergées par ce centre. La même quantité de vivres et de non vivres a été distribuée aux personnes âgées hébergées au centre de la même congrégation en commune Gihanga dans la province Bubanza (nord-ouest).

La représentante légale de tous les centres de cette congrégation, au niveau national, sœur Révocate Nizigiyimana, a signalé que ces centres accueillent les personnes âgées n’ayant pas les leurs dans le cadre de soutenir leur pays natal. Elle a vivement remercié le couple présidentiel pour le soutient qu’il leur a déjà apporté, le ministère en charge de la solidarité nationale ainsi que le ministre en charge des médias et ses compagnons pour leur esprit de solidarité.

Cependant, elle a déploré qu’il y ait des défis liés à l’insuffisance de la nourriture, au manque et à la cherté des médicaments surtout pour les malades mentaux et les diabétiques, au mauvais état des logements, et autres défis.

Elle a saisi cette occasion en interpellant à la sensibilisation de la population pour l’entraide mutuelle. Sœur Nizigiyimana a également demandé au ministre en charge de la communication de plaider pour ces centres auprès du ministère en charge des droits de la personne humaine et celui ayant les finances dans ses attributions afin de soutenir davantage les personnes âgées, car elles  sont plus vulnérables par rapport aux autres et ont besoin d’être accompagnées  pour leur vieillissement en bonne santé.

Dans son mot d’accueil, l’administrateur de la commune Gihanga, M. Léopold Ndayisaba, a souligné que le travail accompli par le centre de la congrégation des sœur Bene Mukama érigé dans cette commune est louable et inégalable. Il a encouragé ce centre à poursuivre sa mission en faveur de ces personnes âgées.

Le ministre en charge des technologies de l’information a enfin lancé un appel vibrant à tout un chacun à se joindre à toutes les sociétés des télécommunications en s’appropriant le thème de cette année tout en prêtant main forte aux mères et pères âgés.