• dim. Juil 21st, 2024

Les ONGs appelées à améliorer leur contribution au développement

ByAdministrateur

Juin 14, 2022

RUYIGI,  9 juin (ABP) – Les Organisations Non Gouvernementales (ONGs) œuvrant dans les secteurs de l’agriculture, l’élevage et l’environnement en province de Ruyigi  sont appelées à adapter leurs projets aux priorités du gouvernement afin de mieux participer au développement durable de cette province.

Elles sont également interpellées par le gouverneur de cette province à bien planifier  et montrer leur préparation de la population à l’autonomisation afin d’arriver à la pérennisation des acquis de ces projets. Ces appels ont été lancés mercredi le 8 juin 2022, au lendemain d’une réunion du BPEAE Ruyigi et de ses partenaires pour évaluer l’étape déjà franchie et les voies et moyens d’améliorer leur partenariat dans le développement.

Lors de cette rencontre,  les ONGs ont présentés leurs plans d’action pour les six prochains mois de l’année en cours.

Dans le souci de joindre les actes aux paroles, le gouverneur de la province de Ruyigi, Madame Emérencienne Tabu a prodigué des conseils pour que leur participation dans le développement de la province de Ruyigi soit effective. Elle a répété que chaque partenaire technique et financière présente à la réunion, a le devoir de montrer de façon claire, sa part dans les activités prioritaires déjà planifiées au niveau des communes et de la province.

Le gouverneur leur a signifié que durant cette période d’été, le travail en synergique doit caractériser le domaine de l’agriculture, l’élevage et l’environnement pour mieux produire. A cet effet, précise-t-elle, chaque action doit être coordonnée et qu’une évaluation régulière  est nécessaire pour être fixé sur la part de chacun dans ce secteur.

Le directeur du BPEAE Ruyigi, Rénovât Simuzeye a, quant à lui, insisté sur la collaboration honnête et transparente. Il a touché directement le cas de certaines ONGs qui, selon lui, se font passer pour des partenaires œuvrant dans cette province et publient des images sur les plateformes sociales et prétendant qu’ils ont distribués ou offert des biens et services à la population. Il conseille à ces organisations d’arrêter cette mauvaise attitude tant qu’il est encore temps faute de quoi les mesures sont déjà prises pour sanctionner exemplairement les auteurs.

Toutes les ONGs et les projets œuvrant dans  cette province de Ruyigi sont appelés à s’ajuster et s’adapter aux besoins prioritaires  identifiés et répertoriés par les communes pour que leur action soit plus efficace.